C’est l’une des très belles surprises de la rentrée ciné. Le Dernier été de la Boyita, de Julia Solomonoff, qui sort ce mercredi 8 septembre sur les écrans, raconte l’histoire de Jorgelina, une petite fille qui découvre que Mario, le fils des paysans voisins, n’est pas tout à fait comme les autres. Il cache un secret: son genre n’est pas forcément celui qu’on lui a assigné à la naissance…

LA BONNE DISTANCE
Évitant soigneusement tout sensationnalisme, la réalisatrice a trouvé la bonne distance pour évoquer l’éveil à l’identité sexuelle. Un regard jamais moral, porté par de jeunes comédiens formidables. Un film délicat. Courez-y!

Nous avons rencontré la réalisatrice, Julia Solomonoff. Elle nous parle de son travail, mais aussi de l’Argentine, son pays natal, qui a été le premier d’Amérique Latine à autoriser le mariage et l’adoption aux couples de même sexe.