Société | 03.09.2010 - 16 h 07 | 0 COMMENTAIRES
  • ardhis
  • bertrand delanoë
  • brice hortefeux
  • Chrysalides
  • collectif contre l'homophobie
  • Emmanuel Blanc
  • Forum gay & lesbien
  • gaylib
  • hussein bourgi
  • la halde
  • lgp lyon
  • lgp montpellier
  • ligue des droits de l'homme
  • Malik Salemkour
  • Martine Aubry
  • nicolas sarkozy
  • Olivier Borel
  • Pierre Laurent
  • Réseau Éducation Sans Frontière
  • roms
  • Thomas Fouquet Lapar
  • Ucij
  • Uni(e)s contre une immigration jetable

Xénophobie et politique sécuritaire: Des associations LGBT participeront aux manifestations du 4 septembre

Publié par
Plusieurs associations LGBT ont décidé de rejoindre le mouvement lancé par la Ligue des Droits de l'Homme et une cinquantaine d'organisations. Pour Yagg, elles expliquent leurs motivations.

La Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et une cinquantaine d'organisations ont lancé un appel citoyen intitulé "Face à la xénophobie et à la politique du pilori: liberté, égalité, fraternité!". "Les plus hautes autorités de l’État ont fait le choix de jeter à la vindicte publique des catégories entières de population: Roms et Gens du voyage accusés comme les étrangers d’être des fauteurs de troubles, Français d’origine étrangère sur lesquels pèserait la menace d’être déchus de leur nationalité, parents d’enfants délinquants, etc.", commence ainsi l'appel. "Le nécessaire respect de l’ordre public n’a pas à être utilisé pour créer des distinctions entre les habitants de ce pays et désigner des boucs émissaires", poursuit le texte, mettant directement en cause Nicolas Sarkozy, qui "accrédite aussi les vieux mensonges d’une immigration coûteuse et assimilée à la délinquance, et offre ainsi à la stigmatisation des millions de personnes en raison de leur origine ou de leur situation sociale (…). Nul, pas plus les élus de la nation que quiconque, n’a le droit de fouler au pied la Constitution et les principes les plus fondamentaux de la République".

"C'est une initiative que nous avons lancé à la suite des propos de Nicolas Sarkozy et notamment de son discours de Grenoble [discours prononcé vendredi 30 juillet lors de l'installation du nouveau préfet d'Isère, Éric Le Douaron (22''46') ndlr], déclare à Yagg Malik Salemkour, vice-président de la LDH.

Le texte, déjà signé par plus de 50000 citoyens, se termine par un appel à manifester, le samedi 4 septembre, à 14h, Place de la République, à Paris, et partout en France, "afin de fêter le 140e anniversaire d’une République que nous voulons plus que jamais, libre, égale et fraternelle". Une mobilisation qui, de jour en jour, prend de l'ampleur. "Il ne devait y avoir qu'une seule manifestation le 4 septembre à Paris, mais la mayonnaise a pris et il y aura des manifestations en province mais également en Europe, devant les ambassades de France de toutes les capitales européennes et notamment dans les pays de l'Est", explique Malik Salemkour. De nombreuses personnalités participeront aux différents événements, dont Bertrand Delanoë à la manifestation parisienne, nous informe Malik Salemkour.

"ON AUGMENTE LA FRACTURE SOCIALE"
"C'est un appel contre la propagation de l'horreur et les dérives que nous vivons, s'insurge Malik Salemkour. Par exemple, dans l'actualité, la focalisation sur les Roms nous fait passer à côté d'une étude sur la différence de salaires entre homos et hétéros, fait détourner l'attention du public des questions sociales et des discriminations, des actes racistes, de la Halde que l'on veut dissoudre, etc. Nous attendons que l'opinion publique se rende compte que la démarche partisane du Président de la République ne va pas dans le bon sens et que les forces représentatives reviennent aux fondements de la République. En ce moment, on augmente la fracture sociale".

Plusieurs associations LGBT ont décidé de rejoindre le mouvement et de prendre part aux rassemblements. Pour Yagg, elles expliquent leurs motivations.

SOLIDARITÉ
"L'appel est lancé par beaucoup d'associations avec lesquelles nous avons l'habitude de travailler, indique à Yagg Olivier Borel, vice-président de la LGP Lyon. Nous nous sommes dits que par solidarité, et parce que nous travaillons beaucoup sur les droits des étrangers, il était intéressant de se joindre à l'appel. À Lyon, Chrysalides et Forum gay & lesbien nous ont rejoints et il y aura peut-être encore d'autres associations." Le rassemblement se tiendra Place Bellecour, à 14h, ce samedi.

"À Montpellier, nous travaillons à l'année avec des associations et des syndicats non-identitaires comme les plannings familiaux, explique Hussein Bourgi, président du Collectif contre l'homophobie (CCH). Naturellement, lorsque naît ce genre d'initiative, il y a une assez bonne réactivité de l'ensemble des organisations". "Un adhérent m'a dit récemment que ce ne sont pas les Roms qui lui posent problème mais c'est sa situation économique et financière et le fait qu'il ne trouve pas d'emploi", raconte Hussein Bourgi. Le CCH, ainsi que la LGP Montpellier, seront présents à la manifestation, Place de la Comédie, à 10h, ce samedi.

RESPECT DES DROITS DE L'HOMME
"Nous allons participer mais aussi appeler à manifester, précise à Yagg Thomas Fouquet Lapar, président de l'Ardhis (Association pour la reconnaissance des droits des personnes homosexuelles et transsexuelles  à l'immigration et au séjour). L'Ardhis est aux côtés des organisations qui luttent contre la politique d'immigration actuelle qui n'a pas de vocation humaine. Nous sommes également membre de l'Ucij, Uni(e)s contre une immigration jetable. Même si l'Ardhis n'est pas nécessairement concernée par les événements de cet été, quoiqu'il pourrait y avoir des personnes LGBT parmi les Roms, nous nous inscrivons dans la volonté de respecter les valeurs historiques de notre pays."

"Notre association s'engage pour le respect des droits de l'Homme et pas que des LGBT. Si des politiques sont amenés à prendre des décisions pour réagir face à un problème social, ils ne doivent pas dénoncer une communauté comme responsable de ce problème. Mais je rappelle que nous sommes apolitiques. Nous dénoncerions un élu de n'importe quel parti s'il tenait des propos homophobes ou discriminatoires."

Parmi ceux qui ne répondront pas à l'appel, il y a GayLib, mouvement LGBT associé à l'UMP. Son président, Emmanuel Blanc, confie à Yagg: "Non, je ne participerai pas à la manifestation de samedi. Je suis tout à fait d'accord avec le renvoi des Roms même si je suis pour le respect des Droits de l'Homme."

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.