TasmanieIl y a quelques années, la Tasmanie était l’un des États les plus conservateurs d’une Australie considérée par ailleurs, à tort ou à raison, comme plutôt gay-friendly. La situation a évolué à grande allure, ce que montre une nouvelle fois l’adoption par la chambre basse du Parlement de Tasmanie d’un texte visant à reconnaître les mariages et les unions civiles de couples de même sexe célébrés à l’étranger (par 22 voix contre 3).

« UN TOUT PETIT PAS »
« C’est un tout petit pas, a déclaré la ministre de la Justice de Tasmanie, Lara Giddings, à ABC News, mais c’est un pas important et symbolique pour celles et ceux qui ont enregistré ou sont passé-e-s par un processus d’union civile ailleurs dans le monde et qui souhaitent que nous reconnaissions l’existence de leur relation. »

Les couples engagés dans des partenariats enregistrés en Tasmanie sont déjà reconnus dans d’autres États et à l’étranger – au Royaume-Uni ou en Nouvelle-Zélande notamment –, et une reconnaissance réciproque apporterait d’importants avantages aux couples qui voyagent en Tasmanie, ou viennent s’y installer, a souligné Rodney Croome, l’infatigable porte-parole du Tasmanian Gay and Lesbian Rights Group.

Le texte doit maintenant être approuvé par le Conseil législatif de Tasmanie, la chambre haute du Parlement, lors d’un vote qui pourrait se tenir d’ici un mois, indique le site LGBT Star Observer.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!