Le procès autour de la Proposition 8 n’a fait que raviver un débat qui commence à dater un peu: le combat pour le droit au mariage est-il le bon? Les militants LGBT ont-ils raison de se focaliser sur cette demande alors que d’autres problèmes et discriminations pourraient sembler plus urgent?

LE BON COMBAT?
C’est la question que comptait aborder John Culhane, professeur de droit et chroniqueur du site LGBT américain 365Gay, mais la plainte déposée par un couple gay contre l’État du Wyoming qui refuse de les marier lui a coupé l’herbe sous le pied: « Cela semble un peu abstrait, actuellement, de s’interroger sur la question de savoir si c’est le bon combat alors que c’est la lutte qui est effectivement engagée, encore et encore, État après État ».

David Shupe-Roderick, 25 ans, et Ryan W. Dupree, 21 ans, défendront leur cas seuls, les avocats qu’ils ont consultés s’étant déclarés « incapables de [les] aider ». « L’approche n’est pas exactement celle (…) empruntée jusqu’ici par les associations, souligne John Culhane. Sans représentation de premier ordre, les chances de succès baissent évidemment. (…) Mais nous ne devrions pas dénigrer les efforts de ces deux hommes. Leur frustration devant la lenteur du changement, et leur indignation face à l’injustice de se voir nier une égalité de base, sont partagées par des millions de personnes LGBT partout. »

« BEAUCOUP DE PEUR DANS LE WYOMING »
« Il semble qu’il y ait beaucoup de peur dans le Wyoming parce que c’est ici qu’un terrible crime de haine a été commis, précise David Shupe-Roderick, interviewé par le site lesbien Lez Get Real. C’est ici que Matthew Shepard a été assassiné. Nous croyons que nous devons faire ce que nous faisons en particulier en sa mémoire. »

DIMENSION NATIONALE
Melanie Nathan, l’auteure de l’interview, a publié hier un nouveau post sur Lez Get Real, dans lequel elle s’inquiète de ce que le passé de David Shupe-Roderick (il s’est déjà défendu seul, notamment alors qu’il était en prison) puisse jouer contre lui devant la Justice. Elle l’encourage donc à consulter les associations sur l’opportunité de son action. Ce qui a commencé comme une plainte par un tout jeune couple dans son coin est donc en voie de prendre une dimension nationale.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!