En Finlande, les couples de même sexe peuvent conclure des unions civiles depuis 2001, la Constitution interdit toute discrimination fondée sur l’orientation sexuelle, l’ouverture du mariage aux couples homos est envisagée et depuis 2009, chacun-e des membres d’un couple peut adopter les enfants né-e-s de son/sa conjointe. Mais à l’heure actuelle, l’adoption d’un enfant « extérieur » au couple n’est pas possible.

CONTRE L’AVIS DE SON PARTI
Mari Kiviniemi, la nouvelle Première ministre – dont le parti est opposé à l’ouverture du mariage –, a déclaré dimanche à la radio publique YLE qu’elle était, à titre personnel, favorable à ce que les couples de même sexe engagés dans une union civile puissent adopter. Elle a également estimé que les membres de ces couples devraient pouvoir prendre le patronyme de leur conjoint-e. Ces deux points marquent les principales différences entre le partenariat enregistré et le mariage, souligne le quotidien Helsingin Sanomat, qui précise que la Première ministre n’a pas indiqué si ces changements devraient se faire en amendant la législation en place ou par le biais d’une loi sur un mariage sexuellement neutre.

C’était la première fois que Mari Kiviniemi prenait part à l’émission mensuelle Pääministerin haastattelutunti (« Une heure d’entretien avec le Premier ministre »). Les autres sujets abordés dimanche comprenaient les propositions budgétaires du gouvernement, les retraites, les énergies fossiles et la rencontre entre la Première ministre et Bono entre deux concerts de U2 à Helsinki.

Mari Kiviniemi est arrivée au pouvoir en juin dernier lorsqu’elle a succédé à Matti Vanhane à la tête du Parti du Centre.

Photo YLE

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!