On a craqué pour Wild Boys, le nouveau single (et clip) de Jef Barbara, un jeune auteur-compositeur-interprète montréalais. Pop efficace, attitude androgyne: un artiste à suivre, avec notamment un premier album (Contamination) en prévision.


Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Jef Barbara – Wild Boys.

Pour mieux le connaître, Yagg lui a posé quelques questions.

Jef, présente-toi, on veut tout savoir de toi… Pour ceux qui ne me connaissent pas, je suis un auteur-compositeur-interprète montréalais d’expression bilingue. J’estime que la performance est très importante dans le cadre de mon expression musicale, ce qui explique les tenues glam, l’attitude explosivement homosexuelle, les vidéoclips, etc. J’adore la pop, surtout quand elle n’est pas exécutée de façon évidente. J’ai donc pour objectif de continuer à faire de la pop music, tout en évitant d’y intégrer les éléments de préfabrication qu’on associe souvent à cette dernière.

Comment définirais-tu ton style? Mon style vestimentaire est bien évidemment inspiré du glitter rock et mise beaucoup sur l’androgynie. Selon moi, les meilleures pop stars possèdent, à des degrés différents, des qualités androgynes. De Bowie à Prince, en passant par Boy George et Michael Jackson, sans oublier Grace Jones, et ce ne sont que des exemples faciles.

Pour ce qui est du style musical, j’ai entendu parler de wonky pop. Je n’aime pas la sonorité du mot et je ne connais pas la validité du terme, mais comme mes références sont souvent new wave, j’imagine qu’on pourrait dire ça de moi.

Wild Boys est extrait de ton premier album Contamination. Pourquoi ce titre? Contamination est en effet mon premier album. Toutefois, j’ai déjà deux maxis à mon actif dont Truly Contagious, de Jef and the Holograms, mon ancien groupe. Contamination est de par son titre une évolution par rapport aux chansons qui se retrouvent sur Truly Contagious. Aussi je crois que la pop est une forme d’expression artistique contagieuse, qui à son meilleur réussit parfois à « contaminer » les gens qui l’écoutent.

Comment est la vie à Montréal en ce moment? Pour parler de la scène musicale actuelle, puisque j’en suis un acteur, je dirais que c’est très actif. Beaucoup de jeunes arrivent en provenance d’autres provinces canadiennes afin de devenir les prochains Arcade Fire, ce qui n’arrivera probablement jamais. Il reste que cela crée une ambiance qui favorise la création.

Un mot pour les internautes de Yagg? Heureux de faire votre connaissance. J’espère que nous aurons la chance de nous revoir. Un petit mot spécial aux lectrices pour qui mon prochain extrait aura peut-être plus d’intérêt que Wild Boys. La chanson s’intitule Les Homosexuelles et c’est pour bientôt!

Lire aussi le MySpace de Jef Barbara.

Et en bonus, le clip (également très low, voire no budget) du single Larmes de crocodile, dans lequel on reconnaît notre cher 2fik et François Sagat:
http://www.youtube.com/watch?v=8a9R1mdaS8Q
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo, cliquez sur Jef Barbara – Larmes de crocodile.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!