Le chanteur de reggae jamaïcain Sizzla ne se produira pas à Palavas-les-Flots, ce samedi 21 août. Les organisateurs du concert ont décidé d’annuler celui-ci, suite aux pressions de plusieurs associations LGBT qui avaient appelé « les associations de défense des droits humains de Languedoc-Roussillon à la mobilisation ».

Au début des années 2000, Sizzla appelait au meurtre des homosexuels dans les paroles de ses chansons, et même s’il a signé en 2007 le Reggae Compassionate Act (RCA) par lequel il s’engageait à ne plus tenir ce genre de propos, les associations LGBT Tjenbé Rèd! et Couleurs Gaies affirment dans un communiqué commun daté du 19 août qu’il a multiplié les paroles homophobes après cette signature.

Ce n’est pas l’avis des journalistes de Midi Libre qui relaient l’annulation du concert (« à notre connaissance, Sizzla n’a jamais été pris en défaut »), ni celui de Vincent Ribera, directeur des arènes de Palavas, interrogé par le quotidien: « C’est lamentable, dramatique, de payer pour des propos tenus il y a dix ans… Il faut quand même laisser une seconde chance aux gens ».

Dans leur communiqué, les associations exigent « de nouveau des chanteurs suivis par la campagne internationale Stop Murder Music qu’ils signent et respectent le RCA. Il s’agit de Beenie Man, Bounty Killer, Buju Banton, Capleton, Elephant Man, Sizzla, TOK et Vybz Kartel ainsi que Mavado, Dr Evil ou Leftside ». Et rappellent que Sizzla se produire à l’Élysée-Montmartre, à Paris, le 24 septembre.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!