Le première cérémonie de mariage d’un couple de même sexe au Népal s’est tenue mardi dernier à Katmandou. C’est un prêtre hindou, Mukti Neupane, qui a célébré cette cérémonie historique, et Sanjay Shah, 42 ans, un britannique d’origine indienne, et un indien d’origine musulmane, qui préfère rester anonyme, sont ainsi devenus le premier couple gay étranger à s’unir au Népal.

Cette union n’est en réalité pas encore légalement reconnue, puisque le Népal n’a pas encore légalisé le mariage entre couple de même sexe. Il ne s’agit pour l’instant que d’un mariage traditionnel religieux. Cependant, le mariage pour les couples de même sexe devrait très prochainement être inscrit dans la nouvelle Constitution népalaise. De plus, les mariages prononcés par des prêtres sont généralement reconnus par la société népalaise, la plupart des personnes qui vivent dans les campagnes n’enregistrent par exemple jamais leurs mariages auprès des autorités.

Ces dernières années, les droits LGBT se sont particulièrement améliorés au Népal. Il y a seulement 5 ans la police battait les gays et les transsexuels dans les rues et le pays n’a dépénalisé l’homosexualité qu’en 2007. Mais le Népal est en effet l’un des pays où les droits LGBT ont depuis avancé le plus rapidement, et l’élection au Parlement népalais de Sunil Pant, ouvertement gay et militant LGBT le plus influent du pays, n’y est pas étrangère.

En plus de l’ouverture du mariage aux couples gays et lesbiens, la nouvelle Constitution devrait faire figurer le principe de non-discrimination, le principe d’égalité totale des droits entre homos et hétéros, ainsi que la possibilité pour les trans’ et les intersexes d’obtenir une pièce d’identité indiquant un « troisième genre ». Cette constitution aurait déjà du être mise en place si le pays ne rencontrait pas actuellement des difficultés à élire un nouveau chef du gouvernement, depuis la démission du Premier ministre Madhav Kumar, au mois de juin.

Les améliorations des droits LGBT sont ainsi, depuis quelques années, devenus une opportunité commerciale de première importance dans un pays qui vit principalement du tourisme. Les militants LGBT et les agences de tourismes souhaitent désormais faire du Népal la nouvelle destination de tourisme gay-friendly spécialisée en mariage de couple de même sexe. C’est d’ailleurs l’association de défense des droits LGBT, Blue Diamond Society, présidée par Sunil Pant, qui a organisé cette première cérémonie de mariage entre deux hommes et leur a délivré un certificat de mariage. Cette cérémonie devient ainsi le premier coup de projecteur vers les ambitions du pays. Le second devrait être l’organisation le 25 août prochain, à Katmandou, de la première gay pride de l’histoire du Népal, qui prévoit de réunir des LGBT des pays voisins et d’inviter de nombreuses stars de cinéma de Bollywood.

Sunil Pant a également déjà crée la Pink Mountain tour company, une agence de voyage qui s’adresse directement aux touristes gays et fait la promotion du Népal en tant que destination sure pour les LGBT. Cette agence prévoit d’organiser des mariages de couples de même sexe au pied de l’Everest, de proposer aux jeunes mariés des trecks dans l’Himalaya ou des balades à dos d’éléphants pour leur lune de miel. Les professionnels du tourisme népalais espèrent ainsi attirer près d’un million de touristes par an, au lieu de 400000 actuellement.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!