Lors des derniers Jeux olympiques d’hiver, à Vancouver, les sportifs/ves, les bénévoles et les spectateurs/trices LGBT ont pu profiter pour la première fois d’une Pride House, un lieu où se retrouver, discuter, partager des expériences, sur le modèle des maisons des différents pays pendant les JO (lire De Vancouver à Whistler Mountain, la Pride House en forme olympique).

Les prochains JO d’hiver se tiendront à Sochi, en Russie, et les militants LGBT russes espèrent bien avoir eux aussi leur Pride House. « Il est déjà prévu que ce nouveau concept se poursuive à Londres pendant les Jeux olympiques d’été de 2012, où les organisateurs ont demandé l’aval formel du Comité international olympique », explique un communiqué de GayRussia, l’association présidée par Nikolai Alekseev.

« Si le CIO valide ce concept à Londres et si le CIO nous donne son adoubement pour Sochi, alors la Pride House fera partie du programme officiel que cela plaise ou non aux organisateurs officiels russes, souligne Nikolai sur son blog Paris-Moscou (sur Yagg). Mais d’ici 3 ans et demi, je pense que beaucoup de choses auront changé et je ne doute pas que nous aurons déjà pu organiser quelques manifestations LGBT autorisées en Russie. »

« Dans notre Pride House, nous souhaitons proposer une exposition sur l’histoire de l’homosexualité en Russie, montrer des films, organiser des séminaires sur les droits LGBT et pouvoir distribuer du matériel sur l’homophobie dans le sport. C’est tout de même incroyable que tous les deux ans, les JO accueillent autant d’athlètes et que les homos doivent pour la plupart (il y a de rares exceptions) rester dans l’ombre pour que leur coming-out ne nuise pas à leur carrière. Il faut changer cela. Je ne dis pas que l’on va tout révolutionner avec le concept de la Pride House, mais je pense que l’on peut avoir un impact positif. Bref… beaucoup de travail en perspective mais le projet est passionnant. Et puis, si nous voulons conserver ce titre d’activistes les plus acharnés du continent, alors on doit se renouveler! », conclut-il.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!