La chaîne de télé flamande VTM a reçu hier, vendredi 6 aout, une lettre de menaces de mort homophobe à l’encontre d’Elio Di Rupo, président du Parti socialiste belge francophone (PS) et préformateur royal (chargé par le roi d’une mission de préformation du gouvernement), pressenti comme futur Premier ministre.

La lettre commence ainsi: « Au nom d’Allah (…) dans un pays musulman tel que la Belgique, un homosexuel ne peut en aucun cas devenir Premier ministre », avant de laisser entendre que si Elio Di Rupo prenait la tête de l’État, l’auteur de la lettre pourrait attenter à sa vie.

Des menaces prises très au sérieux dans l’un des pays européens les plus progressistes sur les droits LGBT, l’un des premiers à avoir ouvert le mariage et à avoir autorisé l’adoption aux couples de même sexe.

Le ministre wallon Benoît Lutgen (CDH – Centre démocrate humaniste) a dénoncé hier soir ces « propos profondément choquants et injurieux d’un imposteur » à l’encontre de celui qui s’apprête à reprendre des négociations institutionnelles extrêmement importantes pour l’avenir de la Belgique.

La rédaction de la chaine VTM a depuis transmis ce courrier à la police judiciaire de Bruxelles qui a annoncé qu’une instruction serait ouverte. L’Organe de coordination pour l’analyse de la menace (Ocam) est désormais chargé d’analyser ces menaces, de déterminer si le danger est réel ou non et de prendre éventuellement les mesures nécessaires de protection. « La menace est prise au sérieux, c’est sûr, commente le porte-parole du centre de crise, ce n’est pas tous les jours qu’on a des menaces d’attentat sur un éventuel futur Premier ministre ».

Via Gay Kosmopol

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!