C’est la rentrée pour le football français, les nageurs européens sont à Budapest, les Américains en Californie, les Gay Games s’achèvent, Usain Bolt n’est plus seul au monde.

Aux Gay Games, il y a foule française sur les podiums. Les premiers résultats officiels tombent à Cologne, nous indique Bruno Aussenac, président de la fédération sportive gaie et lesbienne (FSGL): de l’argent en body-building plus de 60 ans, 1 médaille d’argent et trois de bronze en tennis de table, l’or en golf, en individuel comme en équipes; deux titres, l’argent et le bronze en kata, déjà une médaille d’argent et deux de bronze en volley. En cyclisme, les Français rapportent un titre en VTT, une médaille d’argent en course en ligne ainsi que l’argent et le bronze dans une épreuve de critérium, de 60 ans en body-building, en squash. Il faut ajouter les 46 médailles – dont 26 d’or – de la natation auréolées du masters record du Paris Aquatique dans le relais 4×50 mètres 25/29 ans. Le club parisien qui a remporté le très convoité Pink Flamingo devant Londres et New York. La natation synchronisée repart, elle, avec sept médailles d’or. Cette pluie de médailles s’explique en partie par le nombre de catégories (notamment par tranches d’âge), ce qui n’enlève rien à la performance des participant-e-s.

En Ligue 1, la foule des grands jours. C’est la rentrée de l’élite française du football. Qui pour succéder à l’Olympique de Marseille, champion de France 2010? On le saura au terme de la 38e journée, le 29 mai 2011 (elle est bonne, celle-là). Marseille est candidat à sa succession, l’Olympique Lyonnais de Lisandro Lopez est sur les rangs. Avec en son sein, un talentueux milieu de terrain comme Eden Hazard, 19 ans, Lille est en bonne place; allez, et en grosse cote à Lorient qui, comme Nancy, jouera cette année chez lui sur une pelouse synthétique.

C’est donc parti pour presque dix mois de compétition mais aussi de dramas en tous genre. Qui sera européen? (Les cinq premiers); qui descendra en Ligue 2? (les trois derniers). Pour les transferts, les choses ont déjà commencé: à Marseille, Mamadou Niang voudrait partir chez les Turcs de Fenerbahçe, Hatem Ben Arfa serait sur le départ, Lyon n’a pas encore terminé son recrutement…
En attendant, début ce soir à 20 heures. Bordeaux-Montpellier demain à 21 heures.
Canal+. Le Multiplex à 20 heures

En tennis, deux copains. Ces deux-là se taquinent virtuellement, des « buddies » assez marrants dans leur façon de sa bâcher via sms ou tweets. Les voilà réunis pour une compétition d’une jolie trempe: ils prévoient de représenter les États-Unis aux Jeux olympiques de 2012, à Londres, en double mixte. « Quand j’ai appris que l’épreuve était inscrite, j’ai inondé Serena de textos et de messages », a indiqué Roddick lors du tournoi de Washington. Roddick qui ne brille pas pas ses résultats en double – un modeste troisième tour à l’US Open – sera bien accompagné par sa copine, victorieuse de 13 tournois du grands chelem avec Venus Williams mais également double championne olympique de la spécialité, toujours avec sa sœur (2004-2008).

En natation, la belle équipée. Alain Bernard, Hugues Duboscq, Coralie Balmy, le petit nouveau Yannick Agnel attendu sur le 400 mètres ou encore Camille Muffat qui détient la meilleure performance européenne de la saison sur 200 mètres 4 nages. D’eux, on attendrait presque la performance des athlètes français aux championnats d’Europe d’athlétisme, à Barcelone (20 médailles). L’objectif tourne autour de la quinzaine. C’est déjà pas mal.
À suivre sur Eurosport

En Californie, Michael Phelps est un peu moins seul. Il venait de récolter son 50e titre de champion des États-Unis en améliorant le record de Tracy Caulkins (48), Michael Phelps a été battu vendredi sur le 200 mètres 4 nages par Ryan Lochte, champion du monde de la distance. Cinquante titres quand même: « Quand on fait cinq courses par édition, ça doit bien finir par arriver », avait glissé Michael Phelps. Enfin, peut être pas tous les jours.
Sur Ma Chaîne Sport

En athlétisme, Usain Bolt retrouve des concurrents. C’est le joli coup de théâtre de week-end. Tyson Gay a hier soir battu Usain Bolt dans le 100 mètres de la réunion de Stockholm. Cela faisait deux ans que le Jamaïcain, détenteur du record du monde, n’avait plus été vaincu sur la distance. Ça doit faire tout drôle. On devrait retrouver Usain Bolt contre Christophe Lemaitre, champion d’Europe du 100 mètres, à Zurich le 19 août. Bien entouré donc. Bon week-end.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!