Le 23 juillet dernier, le Conseil d’État a rayé quatre pays de la liste des « pays sûrs », ainsi l’Arménie, Madagascar, la Turquie et le Mali ne sont plus considérés sans risques pour les demandeurs d’asile. Une bonne nouvelle pour les homosexuel-le-s en provenance de ces pays qui auront ainsi un peu plus de chances d’obtenir l’asile.

« L’inscription d’un pays sur la liste [des « pays sûrs », ndlr] accélère l’examen des demandes d’asile des personnes concernées (15 jours au lieu de 118 en moyenne) et autorise les préfets à les renvoyer dans leur pays, avant même une éventuelle décision en appel de la Cour nationale du droit d’asile sur leur demande, » expliquent les associations à l’origine de cette décision du Conseil d’État dans un communiqué, parmi lesquelles Amnesty International France, le Gisti, la Cimade, Acat-France et l’Association des avocats ELENA France.

Ces associations remettent notamment en question la notion de « pays sûr » et insistent sur l’importance du cas par cas. Les pays considérés comme « sûrs » ne le sont pas forcement pour les LGBT. A lire sur Tetu.com [fr]

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!