Yagg vous l’annonçait le week-end dernier, Lady Gaga fera la couverture du numéro de septembre du célèbre magazine américain Vanity Fair – qui lui consacre également une longue interview et de très belles photos signées Nick Knight. En attendant la sortie de ce numéro, le site du magazine propose une sorte de teaser de l’interview, avec quelques extraits, pour vous donner un avant-gout de ce qui vous attend.

Ainsi, on sait déjà que dans cette interview Lady Gaga répond aux commentaires qui se sont déchainés après son apparition très peu vêtue au match des Yankees, qu’elle s’explique sur la tenue surprenante qu’elle portait à la remise de diplôme de sa petite sœur, qu’elle énumère le contenu de son sac à main, qu’elle explique sa dévotion à ses Little Monsters et qu’elle y fait de nombreuses confidences…

Parmi les révélations les plus intimes de Lady Gaga à la journaliste Lisa Robinson, on apprend notamment que la chanteuse pratique désormais l’abstinence sexuelle, parce qu’elle a peur que les relations sexuelles épuisent son énergie créative: « J’ai ce sentiment étrange que si je couche avec quelqu’un, cette personne va me retirer ma créativité à travers mon vagin, » explique t-elle très sérieusement.

« JE SUIS SEULE LORSQUE JE SUIS DANS UNE RELATION »
La chanteuse se confie de façon plus générale sur ses rapports aux autres et sur ses relations amoureuses. Elle raconte qu’elle n’a confiance en personne et déclare: « Je suis toujours seule. Je suis seule lorsque je suis dans une relation. C’est ma condition en tant qu’artiste », et ajoute « Je ne suis attirée que par les « bad romances ». Et dans cette chanson Bad Romance, je me demande si c’est moi qui cherche ce genre d’histoires ou si ce sont elles qui me trouvent ».

Elle évoque également ses problèmes de drogue et raconte sa dernière mauvaise passe: « J’ai juste complètement pété les plombs et je venais de traverser des moments tellement difficiles. (…) je ne veux surtout pas que mes fans essaient de m’imiter et d’être un jour dans cet état. Je ne veux pas qu’ils pensent qu’il faut qu’ils fassent ça pour être cool. C’est du passé. C’était une mauvaise passe et ça a conduit à un désastre ».

« TU VAS TOUT DÉCHIRER »
« Tout ce que je peux vous dire c’est que j’ai touché le fond (…). Ma mère a su la vérité sur ce jour-là et elle a crié tellement fort à l’autre bout du téléphone que je ne l’oublierai jamais. Et elle m’a dit « je viens te chercher », raconte la chanteuse, qui a préféré rentrer chez elle, passer du temps chez sa grand-mère de 82 ans en Virginie-Occidentale auprès de ses proches, plutôt que d’aller en cure de désintoxication. « J’ai pleuré. Je lui ai dit que je pensais que ma vie était finie, que je n’avais plus d’espoir, que j’avais travaillé si dur et que je savais que j’étais douée. Je lui ai demandé ce que je pouvais bien faire maintenant. Et elle m’a dit: « Je vais te laisser pleurer pendant encore quelques heures. Et ensuite, après ces quelques heures, tu vas arrêter de pleurer, tu vas te reprendre en main, tu vas retourner à New York et tu vas tout déchirer ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!