« Y aura t-il deux gays prides à Marseille cette année? », nous interrogions-nous le mois dernier, en vous proposant un état des lieux de la situation quelque peu chaotique qui se déroule depuis plusieurs mois dans la cité phocéenne.

Depuis toujours, la Lesbian and Gay Pride Marseille (LGP Marseille) s’occupait de la Marche. De l’avis de tous, la situation n’était pas idéale: mauvaise gestion, absence totale de transparence, problèmes financiers et juridiques, etc., et l’on assistait fin 2009 au déclin de cette association historique. Tous&Go et Fiertés de Provence, les deux associations qui ont émergé de la fin de la LGP Marseille, se sont depuis déclarées une guerre sans merci. Toutes deux s’estimant plus légitimes l’une que l’autre à reprendre le flambeau de l’organisation de la vie associative, militante et culturelle de la ville et particulièrement de la Marche annuelle.

UNE GAY PRIDE ET UNE MARCHE
C’est dans ce contexte que le 2 mai dernier, Fiertés de Provence annonçait une première Marche le 3 juillet, cinq jours avant l’annonce officielle de la gay pride du 10 juillet par Tous&Go, officielle parce que celle-ci a obtenu le soutien de la CIF (Coordination Interpride France) et l’autorisation de porter le nom de Lesbian & Gay Pride®. Dans cette situation, de nombreuses questions se posaient. Fiertés de Provence n’était plus sûre alors de vouloir maintenir sa marche. Lorsque Yagg avait interrogé l’association, celle-ci disait ne pas avoir tranché et « attendre d’en discuter avec ses adhérents ».

Nous avons désormais la réponse définitive à cette question. L’association Fiertés de Provence annonçait la semaine dernière dans un communiqué qu’elle maintenait sa décision d’organiser sa propre Marche le 3 juillet, et la Mairie de Marseille confirmait vendredi cette information en accordant son feu vert aux deux événements. Il y aura donc bien une première Marche une semaine avant la gay pride officielle le 10 juillet.

FIERTÉS DE PROVENCE PERSISTE ET SIGNE
Dans son communiqué de la semaine dernière, l’association déclarait: « Depuis plus de 6 mois, l’ensemble des bénévoles de Fiertés de Provence fournit un travail acharné, malgré les difficultés rencontrées et les pressions et les menaces subies, le navire de l’association tient son cap de départ! C’est-à-dire organiser une Marche qui se distingue des années précédentes en sortant des sentiers battus, en étant indépendante et libre de tout intérêt personnel, et de tout lobbying commercial ou politique, mais aussi revendicative bien que naturellement festive ».

« Chacun doit se reconnaître dans cette marche qui nous amènera du Vieux Port au Rond Point du Prado, un parcours rallongé comme souhaité par beaucoup, avec un podium final en musique!!! Le 3 Juillet, date qui a été retenue par Fiertés de Provence, est celle à laquelle la communauté LGBT est habituée depuis des années, soit le premier samedi du mois ».

En fin de communiqué, Fiertés de Provence invitait à marcher « le 3 juillet à Marseille, et le 10 juillet à Nice! », rapport au second événement organisé par Tous&Go.

TOUS&GO SE RÉSIGNE ET DÉPLORE
« Ma réaction est la même que celle des 23 ou 24 associations et commerces qui se sont fédérés autour de la Lesbian & Gay Pride », s’indigne Christophe Lopez, président de Tous&Go, interrogé ce lundi par Yagg. « On déplore cette division, cette contre-marche. Beaucoup d’acteurs de la ville de Marseille on fait beaucoup d’efforts pour se fédérer ».