En ce jour de Marche des Fiertés, Terrains de Jeux vous propose de vivre le sport façon char de gay pride.

Le plus « cabossé ». Il a un peu la tête d’une ambulance. Après les Bleus, ce sont les Azzurri qui rentrent à la maison tête basse. Les Italiens, champions du monde en titre, ont été éliminés dès le premier tour. Bon, ce n’est pas le drama que l’on a vécu avec les nôtres, mais ce n’est pas mal non plus. C’est la première fois depuis la création de la Coupe du monde en 1930 que le pays hôte ET le champion du monde ne passent pas le premier tour.

Verre d’eau à moitié vide: ça fait désordre. Verre d’eau à moitié plein: les « petites équipes » tiennent la dragée haute aux supposées grandes, et il y a des gens qui jouent au foot comme des morts de faim. Cinq buts ont été marqués, jeudi, dans la rencontre entre la Slovaquie et l’Italie, avec suspense jusqu’à la 95e minute. Pas mal. Salut les gars, arrivederci.

Le plus « vitres teintées ». Sortie par la porte de derrière au Bourget pour l’équipe de France, qui est repartie de l’aéroport en taxi vitres teintées. Mention spéciale à Thierry Henry attendu par un monospace qui l’a emmené à l’Élysée rencontrer Nicolas Sarkozy, pendant que des centaines de milliers de manifestants marchaient contre la réforme des retraites.

Le plus « classe ». Dans ses interventions, elle a montré ce qui la distingue à son poste de secrétaire d’État à la Jeunesse et aux Sports: Rama Yade a parlé du haut-niveau mais aussi de tout l’univers sportif en France. En voilà une qui ne voit pas que le sommet de la pyramide, qui s’inquiète du sport amateur, du maillage associatif et de l’éducation. Ce qui est l’édifice du sport français. Rama Yade, on le rappelle, a fait de la lutte contre l’homophobie dans le sport une de ses priorités. Jeudi, outre le coup de balai qu’elle préconise dans le monde du football, elle a parlé d’éducation civique, morale. Ça fait du bien.

Et ses propos sur l’équipe de France, le palace trop cher? Ainsi les a-t-elle expliqués sur RMC: une indignation parce que dans le même temps, la Ligue de football avait annoncé une coupe de 40% dans les subventions aux clubs amateurs. On comprend mieux mais il aurait peut-être fallu le dire avant.

Le plus rapide. Il est rouge, comme la Ferrari de Fernando Alonso qui a signé le meilleur temps de la deuxième séance d’essais libres du Grand Prix d’Europe qui sera disputé, dimanche, à Valence, en Espagne. Le championnat du monde de Formule 1 tient de belles promesses en cette saison 2010-2011. Au classement général, les trois premiers pilotes se tiennent en 6 points: Lewis Hamilton, son co-équipier Jenson Button chez McLaren-Mercedes, et Mark Webber (Red Bull).

À noter que la Formule 1 sera chaussée en 2011-2012 de pneus Pirelli. Pour ceux ou celles que ça intéresse, oui, c’est la marque qui fait le calendrier.

Le plus « à deux régimes ». Kim Clijsters-Justine Henin, c’est l’affiche des huitièmes de finale de Wimbledon. Après les élections en Belgique, qui ont vu l’arrivée en force des séparatistes flamands, les deux joueuses vont une nouvelle fois faire figure de symbole. Ça doit les lasser. Mais bon, cela fait partie des aléas des comebacks.

Le plus long. 4-6, 6-3, 7-6, 6-7, 70-68 en 11 heures et 5 minutes sur trois jours. Voici la cylindrée du match le plus long de l’histoire du tennis. Record pulvérisé de près de 5 heures par l’Américain John Isner et Nicolas Mahut et marqué par la victoire du premier. C’est un match de cinglés qui a eu lieu au premier tour de Wimbledon. C’est le goût insensé du tennis que l’on retiendra de cette partie: des coups gagnants à en pleurer, une obstination bouleversante, les crampes d’Isner, les services dégringolés dans des angles improbables de ses 2,06 mètres, de cet air buté et ébouriffé de Mahut, splendide relanceur, et serveur-volleyeur. Où vont se nicher le moral d’un sportif et son instinct de survie. Le Français, protagoniste malheureux de cette partie, est 148e joueur mondial. Nicolas Mahut avait été champion junior de Wimbledon en 2000. Cette année, il avait déjà fait l’événement en se hissant au troisième tour des qualifications en l’emportant 24-22 à l’issue du match: « J’ai fait l’histoire, mais je serai toujours celui qui a perdu ce match », a-t-il soufflé, bouleversant dans sa défaite.

Et John Isner? Il a été balayé, vendredi, au deuxième tour et en trois sets 6-0, 6-3, 6-2 par le Néerlandais Thiemo De Bakker. Plus de jus. On comprend.

Le plus « tablettes de chocolat ». Ok, ok, on va en voir de belles aujourd’hui. Mais ce week-end est également marqué par l’Open de Paris de natation avec ni plus ni moins que Michael Phelps (14 médailles d’or aux Jeux olympiques à lui tout seul) et trois cadors du sprint: Alain Bernard, champion olympique en titre du 100 mètres, Cesar Cielo, champion du monde 2009 du 100 mètres et du 50 mètres, et Frédérick Bousquet, vice-champion du monde du 50 mètres.

Bonne Marche des Fiertés, bon week-end.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!