Hier, jeudi 24 juin, dans notre article qui analysait le buzz autour de la publicité Orangina mettant en scène un puma gay, nous nous demandions si l’agence NoSite, chargée d’orchestrer ce buzz, n’avait pas voulu jouer sur le levier de l’homophobie pour atteindre son but – selon nos informations, ni la marque, ni l’agence de publicité Fred & Farid conceptrice du spot n’étaient au courant du caractère soi-disant « choquant » ou « polémique » de celui-ci, empêchant sa diffusion à la télévision.

« PROFONDÉMENT PEINÉE »
Depuis, Thomas Clément, fondateur de NoSite, nous a adressé les explications suivantes: « Notre collaborateur qui n’avait pas la réponse à votre question sur la possible diffusion TV du film s’est malencontreusement avancé, et son propos ne reflète pas du tout l’opinion d’Orangina, d’où son utilisation du « A priori »  (comme vous le mentionnez), avant de vous renvoyer vers les équipes de Fred & Farid et d’Orangina: ce qu’il aurait du faire dès le départ – j’en conviens. NoSite s’excuse donc pour ce quiproquo. En revanche, notre agence est profondément peinée de voir son nom associé au mot homophobie, fléau que nous réprouvons vivement. Si nous avions voulu utiliser des leviers homophobes, nous aurions envoyé cette pub en priorité à des sites/blogs réactionnaires/tradi/extrême-droite. Notre démarche était au contraire de proposer ce film en avant-première à des sites/blogs de sensibilité gay afin de recueillir leur avis et ceux de leurs lecteurs et surtout en tenir compte. Enfin, à titre personnel, j’ai toujours combattu l’homophobie, et affiché des positions très fermes sur l’égalité des droits, quitte à choquer (oui là cette fois j’utilise le terme) certains de mes proches. Vous comprendrez donc pourquoi les deux dernières lignes de votre article me peinent profondément ».

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!