Jeannette Bougrab, la nouvelle présidente de la Halde (Haute autorité de lutte contre les discriminations), a reçu hier matin les principales associations LGBT, pour la première fois depuis son arrivée à cette fonction.

Cette réunion, qui a lieu entre les associations LGBT et la Halde tous les six mois pour faire le point sur les dossiers et les recommandations en cours, a permis à Jeannette Bougrab de faire le tour des préoccupations actuelles des associations. La rencontre d’hier a été notamment l’occasion d’aborder la question des inquiétudes qui entourent la Halde face au futur statut du Défenseur des droits, qui pourrait absorber l’institution.

« Il était important que l’on se rencontre et tout s’est très bien passé, raconte Bartholomé Girard, président de SOS homophobie, présent lors de cette rencontre. Jeannette Bougrab a réaffirmé son souhait d’avancer avec nous sur les questions LGBT. On sent qu’elle a les compétence juridiques nécessaires et qu’elle connait très bien ses dossiers. »

La présidente de la Halde a notamment fait une proposition sur la création d’un groupe de travail, pour la rentrée de septembre, sur la question « des discriminations fondée sur l’orientation sexuelle au travail », sur le modèle du groupe de travail qui existe déjà sur le thème de « la lutte contre l’homophobie dans l’éducation ».

Elle a enfin annoncé qu’elle prévoyait la création d’un « collège de la Halde spécialisé sur les questions LGBT » pour octobre-novembre 2010, rapporte Vincent Loiseau, porte-parole de l’Inter-LGBT.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!