D’après un communiqué de la Lesbian and Gay Pride de Lyon, samedi 12 juin, quatre filles, mineures, ont été agressées par deux jeunes hommes qui ont supposé qu’elles étaient lesbiennes car elles portaient sur elles le drapeau arc-en-ciel (rainbow flag). Les faits se sont déroulés en marge de la 15e marche des Fiertés Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans de Rhône-Alpes, à Gerland, un quartier de Lyon.

Les deux hommes, majeurs, ont dans un premier temps proposé aux jeunes filles de leur faire une fellation ayant pour objectif de les « guérir » de leur homosexualité. Les quatre filles ont ensuite été insultées et frappées au niveau de la tête. Cette agression à caractère lesbophobe a eu lieu dans un endroit de passage sans que personne n’interpelle les deux hommes, jusqu’à l’intervention d’un chauffeur de taxi.

L’un des deux agresseurs a déjà été « formellement identifié » par les quatre victimes. Il a été incarcéré. Selon l’association: « Le Procureur de la République a requis un mandat de dépôt. [L’agresseur] vient de comparaître devant le juge des libertés et de la détention qui a ordonné sa mise en détention. Il est poursuivi pour deux motifs aggravants: violence volontaire en raison de l’orientation sexuelle (supposée) des victimes et violence sur mineurs de moins de quinze ans. »

La Lesbian and Gay Pride de Lyon, qui regroupe 20 associations Lesbiennes, Gaies, Bi et Trans, a annoncé son intention de se porter partie civile au procès.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!