Le rappeur américain controversé Eminem, autant acclamé pour son génie musical que décrié pour ses provocations et ses paroles de chansons homophobes et misogynes, revient lundi avec un nouvel album. Celui qui fut longtemps accusé par les associations LGBT de lancer des appels à la haine et à la violencedéclarait cette semaine dans une interview au New York Times qu’il a changé et qu’il soutient désormais l’ouverture du mariage aux couples homosexuels.

Déjà en décembre dernier, lors de son grand retour sur scène au Royaume-Uni, Eminem avait accepté de retirer les paroles homophobes de ses chansons, à la demande des associations.

Assagi, repenti, le petit rappeur blanc de Detroit aux 81,5 millions d’albums vendus dans le monde et au flow musical hors du commun, fait la promotion de son nouvel album Recovery (« Guérison »), un album thérapeutique qui sortira le 21 juin. Extraits de cette interview au New York Times intitulée « The Real Marshall Mathers » [« Le vrai Marshall Mathers », son nom à l’état civil, ndlr]:

Est-ce que Slim Shady, votre alter ego qui viole et qui tue, existe toujours? Ou en avez-vous fini avec lui? Shady existe toujours. Mais je ne crois pas que les sujets de ce disque se prêtent aux tronçonneuses, aux haches et aux meurtres. Il y avait tellement de trucs comme ça dans le dernier disque que j’ai senti que je commençais à toucher le fond. Je crois que je suis allé consciemment dans une autre direction avec ce disque.

Vous regrettez d’avoir écrit tant de chanson qui traitaient les femmes de « salopes » et de « putes » qui n’existaient que pour votre plaisir? Tout ce que j’ai pu dire, je l’ai certainement ressenti à cette époque. Mais je crois que je me suis calmé un peu. Mon regard sur les choses est beaucoup plus mûr qu’à l’époque.

Même votre mère vous a poursuivi pour diffamation. Est-elle toujours à Detroit, où elle vous a élevé en mère célibataire? Je ne suis pas sûr, pour être honnête. Ce serait extrêmement difficile de réparer cette relation.

On vous a accusé d’écrire des paroles qui incitent à la violence contre les gays dans le passé. Seriez-vous favorable à l’ouverture du mariage aux homos dans le Michigan, où vous habitez? Je pense que si deux personnes s’aiment, pourquoi pas? Je crois que chacun devrait avoir la même possibilité d’être malheureux, s’il le souhaite.

À 37 ans, seriez-vous devenu plus tolérant? Je suis devenu plus tolérant.

À quoi votre titre d’album fait-il référence? De quoi vous rétablissez-vous exactement? Vicodin, Valium et Stilnox, et vers la fin méthadone, ce qui a causé mon overdose. Je ne savais pas qu’il s’agissait de méthadone. Je prenais des pilules partout où j’en trouvais. Je prenais juste tout ce que l’on me donnait.

Comment restez-vous sobre? Grâce à mes enfants, et aussi je vois un conseiller en désintoxication une fois par semaine. Je suis clean depuis deux ans.

Joyeuse fête des pères d’ailleurs. Vous êtes le père divorcé de trois filles, êtes-vous un bon papa? Oui. Mes enfants, je les aime tellement, et elles m’ont aidé à traverser tellement de choses.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!