Le procès contre les agresseurs présumés du kiss-in de Notre-Dame se tiendra finalement le 30 novembre prochain, confirme SOS homophobie dans un communiqué. Cette date a été retenue lors de l’audience de fixation du procès, le 4 juin dernier.

« SOS homophobie, suite à une demande des victimes, a décidé de se porter partie civile dans cette affaire, et sera représentée par l’avocate Caroline Mécary, pour que le caractère homophobe de ces agressions soit pleinement reconnu par la justice, » indique l’association.

Le 14 février dernier, huit lesbiennes et gays de moins de 25 ans ont été agressé-e-s, verbalement et physiquement, par des groupes d’extrémistes se réclamant du catholicisme, devant la cathédrale Notre-Dame de Paris, au cours d’un kiss-in improvisé (après le déplacement du kiss-in officiel vers la place Saint-Michel). Les victimes ont porté plainte. Trois prévenus ont été formellement identifiés et passeront devant le tribunal correctionnel de Paris. L’un des hommes comparaît pour violence aggravée.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!