LGabrielle revient tout juste de deux ans passés à Austin au Texas, où elle a commencé à rédiger sa thèse. Une ville plus gay-friendly qu’on ne pourrait le penser. D’ailleurs, vous verrez bientôt sur Yagg le sujet de notre Yagg Reporter sur la gay pride locale. Portrait de LGabrielle en dix questions (+ une).

Quels sont les sites/blogs que tu consultes régulièrement? En bonne geekette, j’ai toujours mes 157 onglets tout le temps ouverts. De sites communautaires (Facebook, DeviantArt), en choses un peu plus LGBT (Yagg, of course, je suis connectée tout le temps, LOGO, la télé LGBT américaine…), en passant par des choses pour le boulot et des « gâteries mauvaises pour les dents », des Skyblogs un peu miteux que je me plais à lire… J’ai des goûts éclectiques. Je passe aussi beaucoup de temps sur YouTube, à débusquer des horreurs pour la plus grande joie/horreur de mes amis.

Le dernier livre que tu as lu? Le dernier livre qui est digne d’être mentionné, c’est certainement Le Collectionneur, de Fowles. Je lis beaucoup, mais surtout pour le travail… Le dernier livre pas digne de mention, c’est une autobio de Maïté, (cadeau de ma môman pour Noël), qui s’avéra en fait assez rigolote. La bio, hein, pas ma mère. Quoique.

La chanson qui tourne en boucle chez toi ou sur ton baladeur? Pour l’instant, American Boy d’Estelle, mais j’ai des chansons chéries: Panic Attack de Dream Theatre, Laser Cannon Death Sentence de Dethklok… Elles ont toutes beaucoup tourné dernièrement.

Quel est ton péché mignon? Les trucs pourris, je dirais. J’adore regarder une bonne émission putassière avec un carnet à la main et noter les bêtises que les candidats disent. J’adore la « musique » pourrie aussi, les choses improbables et sublimes de laideur… Quand ça va mal, un peu de dance des années 90’s et ça repart!

Si tu étais un personnage de série ou de film, qui serais-tu? En mainstream, je ne sais pas trop… Un Cénobite de Hellraiser, je pense, un truc moitié cuir, moitié métal qui fait peur, peut-être Angélique (parce qu’elle est belle) ou le Chatterer (parce qu’il est euh… impressionnant). Ça ou un personnage tout à fait décalé, Jermaine de Flight of the Conchords [deux néo-zélandais à NYC, très bonne série], Dr Rockso de Metalocalypse… Je n’ai que des références *particulières*, dirons-nous… En personnage de livre, j’aurais adoré être Lisbeth, la dure à cuire de la série Millenium.

Si tu pouvais avoir un rendez-vous galant avec une personne célèbre (morte ou vivante), ce serait avec qui? Hmm… Anaïs Nin, je pense qu’il y a moyen de bien s’amuser avec. Suzanne Westenhoefer parce qu’elle est belle ET drôle.

Une soirée idéale pour toi, c’est quoi? Une soirée où on s’attend au pire, et où le meilleur arrive… Une fête entre amis où on rencontre une Dame, se rendre compte que passer une soirée célibataire après avoir passé les 3 derniers mois collés à La Personne, c’était bien aussi…

Combien de temps passes-tu à te préparer le matin? Une heure et demie. C’est au moins le temps pour que je sois acceptable en tant qu’être humain, avant, je grogne et je m’asperge de café… J’ai peu de choses à faire, mais pour avoir les idées claires, oui, une heure et demie au moins.

Qu’y a-t-il dans ton frigo en ce moment? Des choses que je n’y ai pas mises, comme du lait ou des steaks, des choses américaines comme des gâteaux beurre de cacahouète/chocolat (rigolez pas, c’est très bon et malheureusement très fondu), des cookies, des boissons… Franchement pas grand chose. Je ne suis pas le phénix des hôtes de ces cuisines, malheureusement.

Ta phrase culte? « Ça fait chier la bite putain », j’aime beaucoup le côté frais de la phrase et prononcée par les Américains, ça donne « ça faï chi le pipoutin », c’est trop mignon. Je n’ai pas vraiment de phrase culte, surtout que je suis en rééducation française pour l’instant… « sa mère la maman », je pense.

Question subsidiaire: Nouvelle communauté, love or leave it? Il y a des choses plus pratiques, comme le chat, qui permet de découvrir de nouvelles personnes et d’avoir un historique, ça c’est vraiment bien (en plus, on commence à avoir de petits codes, c’est magique). En revanche, je n’ai toujours pas compris comment le blog fonctionne, j’ai un souci de connexion… Bref, je pense qu’une fois qu’on sera tous ajustés, on se dira « ah ouaaais, en fait c’est ‘achement mieux ». Donc love it dans l’ensemble, même si on n’a pas fini de tout débroussailler…

Retrouvez le profil de LGabrielle sur la communauté et son blog.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!