Pour pimenter ce neuvième prime, François et Ramon ont eu l’idée de s’embrasser à plusieurs reprises (Lire François, de « Nouvelle Star »: « Ramon, je l’aime comme un garçon peut aimer un autre garçon »). Le procédé ne trompe plus grand monde, mais il sert encore ici ou là de révélateur à la beaufitude de certains, n’est-ce pas Jérôme Anthony? La chronique de ce dernier est d’ailleurs le plus bel exemple d’une émission qui se complait trop souvent dans et le nombrilisme et l’auto-citation (environ les deux tiers de l’émission). Heureusement, il reste quelques beaux moments, grâce aux candidats (pas tous, cela dit):

Ramon:
We will rock you, Queen. Ramon voulait interpréter cette chanson il y a quelques semaines. On la lui avait refusée. La prod a donc été plus clémente cette fois-ci. Et Ramon de chanter son yaourt habituel sur une version Green Day-idée de l’hymne de Queen.

Besame Mucho. Nous souhaitions ici depuis des semaines que le Barcelonais puisse chanter dans sa langue maternelle. Nous aurions même pu nous satisfaire de Guantanamera. Besame Mucho est un choix a priori plus intéressant. Ramon aurait pu avoir un boulevard devant lui, il se contente d’une interprétation à l’emporte-pièce avec une prononciation approximative. Un comble. Philippe Manœuvre, très remonté, parle de « musique d’ascenseur ». On a du mal à ne pas être d’accord. En revanche, Lio, qui avait pourtant exécuté le jeune homme la semaine précédente, se montre étrangement indulgente.

Osez Joséphine, Alain Bashung. C’est Ramon qui se coltine la version annuelle d’Osez Joséphine. Et nous qui la subissons.

François:
Amsterdam
, Jacques Brel. C’est plutôt de la version Bowie que s’inspire François. Le candidat peine à trouver ses marques, puis parvient à entrer dans la chanson et surtout à ne pas trop en faire. Surprise: il arrive même à en être émouvant. Le jury peu avare d’éloges à l’égard du brun ne goûte guère cette retenue inhabituelle.

Feel, Robbie Williams. Petit plantage. Interprétation pas extraordinaire. Next.

Born to be wild, Steppenwolf. Il s’agit ici de rendre hommage à Dennis Hopper, réalisateur et acteur d’Easy Rider, qui vient de disparaître. François fait son entrée avec un manteau rose (ou blanc?) que n’aurait pas renié Virginie Guilhaume et livre une jolie performance. Voilà un candidat qui se bonifie avec le temps. Pour Marco Prince, « les meilleurs chanteurs sont des chanteuses ». Le chanteur de FFF remercie donc François « la chanteuse ». D’accord.

Luce:
Les cactus
, Dutronc. Luce reprend un beau marronnier de la Nouvelle Star… On a du mal à se concentrer sur l’interprétation tant ses énormes épaulettes semblent occuper tout l’écran. Pas grand chose à signaler, sinon la prononciation mutine de « Dans ma culotte, j’ai mis des cactus », qui vaut à elle seule le détour.

Over the rainbow, version Israel Kamakawiwo’ole. On a connu Luce plus en forme. Fausses notes répétées, air un peu ailleurs, c’est un petit accident de parcours. Sans gravité toutefois, d’autant qu’il n’est pas perçu comme tel par le jury. Étrange, lorsqu’on se souvient  de la méchanceté avec laquelle le jury avait reproché à Annabelle de « prendre les notes par en dessous ». C’est exactement ce que fait Luce sur les « Find me » et Lio est en pleurs. Les autres membres du jury ne savent plus quoi dire et ressortent les poncifs, comme le relève un livebloggeur:

La vie en rose, Edith Piaf. C’est très joli. Presque un peu trop. En jouant habilement des silences entre les phrases, Luce confirme qu’elle sait tenir un public.

Fin des prestations. Guest de Soan, gagnant de l’an dernier, qui n’avait manqué à personne. Annonce du verdict. Et moment de malaise. Est-ce la fatigue? L’émotion? Au moment où Virginie Guilhaume lui annonce qu’elle ira en finale, Luce fond en larmes. Et pas les petites larmes de télé-réalité. De vrais sanglots. À tel point que le réalisateur ose à peine la filmer. François et Ramon restent en lice. Tout le monde frémit, puis se détend: c’est Ramon qui est éliminé. Ce sera donc une finale Luce/François. Qui des deux va l’emporter? On parie sur Luce.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!