Mickaël Pelletier, un jeune homme de 23 ans qui avait injurié et violemment agressé une lesbienne à Metz en août 2009, a été condamné lundi 7 juin à 5 mois de prison ferme et à 2500 euros de dommages et intérêts par le tribunal correctionnel de Metz, rapporte l’AFP. Le caractère homophobe de l’agression a été reconnu par la justice.

Lors de son audience, qui s’est tenue le 17 mai, en pleine Journée mondiale de lutte contre l’homophobie et la transphobie, l’agresseur avait reconnu avoir frappé sa victime à la tête, mais il avait nié le mobile homophobe de son acte. « Je ne pouvais pas savoir qu’elle était homosexuelle. Je l’ai insultée parce qu’elle était laide », avait-il déclaré. Et l’avocat de la partie civile de corriger: « En réalité, il n’a pas supporté de voir deux jeunes femmes se tenir par le bras dans la rue ».

Le verdict est finalement allé au-delà du réquisitoire du parquet, qui avait décrit Mickaël Pelletier comme un « macho archaïque portant sa virilité en bandoulière », et avait requis une peine d’emprisonnement de 3 mois ferme ainsi que la révocation d’un précédent sursis de 2 mois.

L’agresseur devra également verser 1000 euros de dommages et intérêts à l’association LGBT messine Couleurs gaies, qui s’était porté partie civile. « Le plus important pour la victime était que soit reconnu le caractère homophobe de l’agression », a déclaré un représentant de l’association.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!