La semaine dernière, Yagg interrogeait les organisateurs des Lesbian et Gay Pride de Montpellier, Angers, Metz et Lille, qui ont eu lieu le samedi 5 juin. Aujourd’hui, quel est le bilan?

C’est un point important: la participation est en hausse. À Metz, Matthieu Gatipon-Bachette, président de l’association Couleurs Gaies, confie à Yagg: « c’était incroyable! Je n’ai jamais vu autant de personnes pour une marche en Lorraine. Il y avait entre 2500 et 3000 personnes ». Frank Danvers, président de la LGP Lille, fait le même constat: « nous avons voulu marquer le coup pour le 15e anniversaire et nous avons eu 12000 personnes. C’était au point que les chars n’arrivaient pas à avancer ». Même chose à Angers: « nous avons passé la barre des 2000 personnes, ce qui est une source de grande joie », explique Stéphane Corbin, président de la Coordination InterPride France.

Pour Montpellier, lire notre article Montpellier: 18000 personnes défilent à la gay pride.

QUELQUES CONTRE-MANIFESTANTS
À Angers, Lille et Metz, les organisateurs sont aussi d’accord sur le bilan positif des marches et des villages associatifs. Frank Danvers, de Lille, explique que « la marche avec 16 véhicules, dont 5 chars, était un succès, autant que la soirée au Tri Postal qui a réuni 1300 personnes ». À Metz, c’était aussi une très bonne marche avec une mise en avant du mot d’ordre: « Liberté? Égalité? Stérilisé! État – justice – médecine: tous ligués contre nos parentalités ». Stéphane Corbin d’Angers, souligne, quant à lui, la présence de jeunes et notamment de jeunes hétéros, et l’émotion lors de l’hommage rendu à Jean Le Bitoux et à Christian Dubs, fondateur de la LGP Nantes. Il note cependant l’absence des partis de droite dans la carré de tête politique et la présence d’une « dizaine de cathos ultras » qui contre-manifestaient. « Mais c’était insignifiant par rapport au nombre de marcheurs, précise-t-il. Ces contre-manifestants n’ont pas respecté le lieu de la contre-manifestation (fixé par la préfecture) qui, au dernier moment, s’est déplacée pour être au bord du passage de la marche. La police n’a pas bougé ». À Metz, le cortège s’est arrêté sur la chaussée pour permettre un kiss-in devant la cathédrale et des contre-manifestants se sont intercalés parmi les chars. Dans un communiqué, « Couleurs Gaies s’étonne de l’hystérie provoquée par cette action bon enfant chez une minorité d’extrême droite qui fait honte à la plupart des catholiques ».

3 MILLIONS DE PARTICIPANTS À SÃO PAULO
Le week-end dernier, d’autres gay prides étaient organisées, notamment à Athènes, en Grèce, où plus de 3000 personnes ont défilé, rapporte Gay Kosmopol, et à São Paulo, au Brésil, que les organisateurs ont présenté comme la plus grande gay pride du monde, estimant à 3 millions le nombre de participants, rapporte l’AFP.

Reportage de France 3 Lorraine sur la marche de Metz:
httpv://www.youtube.com/watch?v=5Xj4M_4l8N0
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Gay Pride de Metz – 5 juin 2010.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!