La préfecture de police de Paris a décidé, mardi 1er juin, la fermeture du club Les Bains-Douches, qui proposait de nombreuses soirées gays, pour « mise en danger du public ». L’entrée de l’établissement a été murée vendredi dernier. La préfecture, citée par l’AFP, justifie sa décision « compte tenu de manquements graves, comme des travaux non déclarés » réalisés par le gérant et propriétaire du fonds de commerce, Hubert Boukobza. Des fissures ont en effet été constatées, en raison de travaux effectués sur des murs porteurs, et il y avait un « péril grave et imminent » pour les clients du club, selon la préfecture.

FERMETURE DÉFINITIVE?
Est-ce une fermeture définitive? Hubert Boukobza n’y croit pas et n’y voit que du « jargon administratif »: « l’arrêté concerne seulement la situation actuelle de péril, mais pas la situation une fois que les travaux nécessaires seront faits (…) L’immeuble n’est absolument pas perdu et ne va pas s’écrouler! », a-t-il confié à l’AFP samedi dernier. Par ailleurs, le gérant est également sous le coup d’un arrêté d’expulsion de l’immeuble de la rue du Bourg-l’Abbé, fixé au 20 juin, en raison d’un conflit avec le propriétaire des murs dû à des loyers impayés. Hubert Boukobza a décidé de faire appel et promet une réouverture des lieux au plus tard en septembre. L’interminable et rocambolesque feuilleton des Bains et de ses travaux continue…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!