David Laws, le secrétaire d’État britannique au Trésor poussé à la démission et au coming-out le weekend dernier suite à un scandale financier, est revenu sur les difficultés qu’il a rencontrées à parler de son orientation sexuelle et a confirmé que, s’il a quitté son poste au Cabinet, il souhaite conserver son poste de parlementaire.

Dans un article intitulé « C’était trop dur de dire la vérité sur mon homosexualité », le site LGBT britannique PinkNews publie une nouvelle déclaration de David Laws: « J’ai eu à payer un lourd tribut pour avoir essayé de garder ma sexualité secrète. Perdre sa vie privée, son emploi dans un cabinet et son intégrité en 48 heures n’est pas facile ».

« Mais j’admets que j’aurais dû être plus ouvert, j’aurais dû être un meilleur exemple en tant que personnalité publique, ajoute-t-il. Je vais désormais avoir besoin de quelques jours pour me remettre des événements de la semaine dernière et ensuite j’essaierai de me remettre au travail, en tant qu’élu local. (…) Il y a tellement de gens qui ont des problèmes bien plus importants que les miens et qui sont en droit d’attendre de moi que je fasse le travail pour lequel je suis payé. J’adore mon travail en tant que parlementaire, c’est le meilleur travail et les meilleurs responsabilités que j’ai jamais eus. Dans les semaines à venir, je vais tenter de comprendre si j’ai toujours la confiance de mes électeurs, sans qui il sera difficile de continuer ce travail. »

« PLUS LE TEMPS PASSAIT, PLUS IL ME SEMBLAIT DIFFICILE DE DIRE LA VÉRITÉ »
« J’ai grandi à une époque où l’homosexualité venait tout juste d’être légalisée et où la plupart des gens pensaient encore que c’était mal ou honteux. J’ai alors décidé de garder ma sexualité secrète, et plus le temps passait plus il me semblait difficile de dire la vérité. »

« Lorsque les lois ont changé, en 2006, pour ne plus autoriser les parlementaires à louer chez leurs partenaires, j’aurais certainement dû changer notre organisation. J’aurais pu me débrouiller sans aucun remboursement financier, mais faire un emprunt et acheter une maison ensemble, à deux, serait revenu à révéler notre situation – ce que je n’étais pas préparé à faire. »

« Mes problèmes ont été causés par ma réticence à être ouvert sur ma sexualité et non pas par l’intention d’exploiter le système de dépense pour les parlementaires. »

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!