Juste au moment où je me disais que ça faisait drôlement longtemps que nous n’avions rien publié sur Ellen DeGeneres (la dernière fois, c’était le 6 mai, autant dire un siècle), elle reçoit coup sur coup Colin Farrell et la chanteuse de country récemment out Chely Wright. De quoi faire deux infos, là, d’un coup. Et s’il n’y avait que ça! Mais commençons par le début.

COLIN FARRELL CONTRE L’HOMOPHOBIE
Colin Farrell n’est pas juste un bogosse, c’est aussi quelqu’un de bien. Début avril, il s’est associé à la campagne contre le harcèlement homophobe lancée par l’association LGBT irlandaise BeLong To. Mercredi, il était l’invité d’Ellen DeGeneres, qui lui a demandé de lire, à voix haute, le texte qu’il a rédigé pour cette campagne. Un joli moment à revivre ci-dessous:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Colin Farrell’s Thoughts on Bullying.

RETOUR SUR LE COMING-OUT DE CHELY WRIGHT
Chely Wright a fait son coming-out début mai. Si vous ne la connaissez pas, ne vous inquiétez pas, pas mal d’Américains non plus, et ils sont mieux placés que nous pour savoir de qui il s’agit. Il n’empêche que son passage ce jeudi chez Ellen est très émouvant, donc le voici.

Ellen prend le temps de la féliciter pour son courage, Chely la remercie de son propre coming-out qui l’a d’abord poussée elle-même au fond du placard: la réaction de son père l’a terrifiée, mais il a fait passer son amour pour sa fille avant son homophobie et la soutient désormais totalement. Et le livre de Betty DeGeneres, la mère d’Ellen, a joué un rôle important dans ce processus.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Chely Wright’s Emotional Coming Out Story.

SAUVONS LES VACHES!
Et puisqu’on parle musique, sachez que selon The Associated Press, Ellen devrait bientôt lancer son premier label. La date n’est pas encore connue, mais d’ici là, Ellen a de quoi s’occuper (on n’en doutait pas vraiment), d’autant que Portia et elle ont décidé d’apporter leur soutien à la Gentle Barn Foundation pour sauver 60 vaches à lait qui souffrent de malnutrition. Et c’est aussi pour ça qu’on aime Ellen: elle ne se contente pas d’être out, elle parle d’homosexualité et d’homophobie dès qu’elle en a l’occasion (et sur son site, l’annonce de la venue de Chely Wright est accompagnée de liens vers The Trevor Project et Matthew’s Place, deux associations LGBT), et elle est consciente du monde qui l’entoure. Et puis c’est gentil, les vaches.

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Portia’s Inspiring Visit To The Gentle Barn.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!