Ciné, Festival de Cannes | 22.05.2010 - 18 h 31 | 0 COMMENTAIRES
  • festival de cannes 2010
  • franck finance-madureira
  • gregg araki
  • kaboom
  • queer palm

« Kaboom », de Gregg Araki, remporte la première Queer Palm du Festival de Cannes

Publié par
"Kaboom", le "Twin Peaks" déjanté de Gregg Araki, remporte la première Queer Palm de l'histoire du Festival de Cannes. Franck Finance-Madureira, l'organisateur, répond aux questions de Yagg.

Ce samedi 22 mai, à la veille du palmarès officiel, la première Queer Palm (en partenariat avec Yagg) de l'histoire du Festival de Cannes a été décernée au film Kaboom, de Gregg Araki (Mysterious Skin, Nowhere).

La Queer Palm, initiative "off festival" lancée par le journaliste Franck Finance-Madureira (qui a également couvert l'actualité de cette édition cannoise pour Yagg), récompense un film présenté à Cannes, toutes sélections confondues (Sélection officielle, Un Certain Regard, La Semaine de la Critique, La Quinzaine des réalisateurs), "pour sa contribution aux questions lesbiennes, gays, bi ou trans". Kaboom était présenté hors-compétition, en Sélection officielle (lire la critique du film). Le film devrait sortir sur les écrans français à la rentrée 2010.

Le jury de la Queer Palm était composé de Benoît Arnulf (directeur artistique des Rencontres In & Out, Festival du Film Gay et Lesbien de Nice), Florence Ben Sadoun (directrice de la rédaction de Première), Romain Charbon (journaliste cinéma, Têtu, les Inrockuptibles), Mike Goodridge (directeur de la publication de Screen International), Xavier Leherpeur (journaliste cinéma, Studio Ciné Live), Ivan Mitifiot (coordinateur d’Écrans Mixtes, Rencontres de cinéma gay et lesbien de Lyon), Pascale Ourbih (présidente de Chéries-chéris, Festival de films gays, lesbiens, trans et +++ de Paris) et Brian Robinson (programmateur du Festival du film gay et lesbien de Londres).

Retour sur "un rêve devenu réalité" et une aventure hors du commun avec Franck Finance-Madureira, qui répond à nos questions.

Photo Sébastien Dolidon

Pourquoi avoir choisi Kaboom, de Gregg Araki, pour cette première Queer Palm? Le film a-t-il fait l'unanimité auprès du jury? Kaboom est un film complètement queer: le héros est bisexuel et sa meilleure amie est lesbienne, tout cela ne pose absolument aucun problème et la sexualité est au centre même du film, une sexualité fluide et libre qui a beaucoup séduit les membres du jury. Les jurés ont beaucoup échangé sur les quatre très bons films qui se dégageaient des sélections cannoises: Kaboom, Les Amours imaginaires, Cuchillo de Palo, et Tournée que nous avons trouvé aussi vraiment queer.

Que gagne le film avec ce prix?
Le film sera soutenu toute l'année par l'organisation de la Queer Palm et sera "chouchouté" par les médias partenaires. Yagg s'est engagé à offrir une campagne de publicité sur son site et Première et Studio Ciné Live, partenaires presse du prix, sauront mettre le film en valeur lors de sa sortie.

Les films de cette édition 2010 étaient quand même moins gay-friendly que ceux de l'année dernière, non? Y a-t-il assez de films pour une Queer Palm? C'est vrai que l'année dernière était particulièrement riche en termes de films traitant des thématiques lesbiennes, gay, bi et trans'. Mais les quelques films dont nous avons débattu cette année ont suffi à créer une réelle émulation et je crois que tous les membres du jury sont très fiers d'avoir participé à cette première édition.

Quel bilan fais-tu de cette première édition? Un souvenir marquant? C'était un rêve qui devenait réalité et j'ai eu la chance d'avoir un jury absolument exceptionnel. La quinzaine a été riche en échanges et j'espère que l'année prochaine les membres du jury 2010 seront là pour passer le relais aux membres du jury 2011! La réunion des délibérations restera pour moi un souvenir très très fort et, même si après 15 jours à Cannes, tout le monde est un peu épuisé, je suis déjà impatient d'assister aux délibérations du prochain jury!

Quelles ont été les réactions des professionnels? De nouveaux soutiens depuis le début de l'aventure? Les réactions du milieu associatif, des journalistes et des professionnels du cinéma ont été extrêmement bienveillantes! La Queer Palm a été le vrai buzz de ce Festival et tout le monde en parlait! Côté partenaires, j'étais déjà très heureux d'avoir réuni autour d'un prix un site LGBT et les deux plus grands magazines de cinéma en France que sont Première et Studio Ciné Live: c'est la première fois que les deux titres "rivaux" associent leur image sur un événement. Pour ce qui est des annonceurs, un peu frileux avant la création, les contacts sont en train de se mettre en place et j'espère ainsi pouvoir monter l'édition 2 de la Queer Palm un peu plus facilement et sereinement que cette année.

La suite de la Queer Palm, c'est quoi? C'est accompagner Kaboom toute l'année, c'est rencontrer les organisateurs de festivals LGBT dans le monde entier, c'est constituer un jury aussi intéressant que celui de cette année (avec la parité hommes/femmes, j'y tiens beaucoup!), c'est continuer à être passionné par le cinéma et à en parler le mieux possible sur Yagg! Un beau programme!

Kaboom, extrait 1:

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom, extrait 1.

Kaboom, extrait 2:

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom, extrait 2.

Kaboom, extrait 3:

Si vous n'arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom, extrait 3.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!

Print This Post
Photo du profil de Yannick Barbe
Publié par
Directeur de la rédaction de TÊTU
Autres articles | Profil | Compte Twitter
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.