Hier, mardi 18 mai, dans L’Édition spéciale, sur Canal+, le chroniqueur Ariel Wizman a commis ce qui ressemble à une jolie bourde au sujet de l’acteur Lambert Wilson. L’ironie de l’histoire est qu’elle intervenait dans un débat en plateau intitulé « Homophobie: le plus grand hebdo américain a-t-il dérapé? »…

En effet, une autre chroniqueuse, Anne-Élisabeth Lemoine, évoquait l’article de Ramin Setoodeh, journaliste à Newsweek, qui affirme qu’un acteur ouvertement gay ne peut pas être crédible dans le rôle d’un hétérosexuel. Un papier qui a suscité la polémique, Yagg vous en parlait le 14 mai dernier.

« IL JOUE DES RÔLES D’HÉTÉROSEXUELS »
Alors que la chroniqueuse, reprenant la chute de notre article, argue du fait qu’en France, les hommes politiques font davantage leur coming-out que les acteurs et que ces derniers sont soumis à des pressions pour ne pas le faire, Ariel Wizman intervient: « Il y a un contre-exemple quand même, on l’a vu tout à l’heure. On a vu Lambert Wilson embrasser à pleine bouche Xavier Beauvois [lors du photocall des Hommes et des dieux, de Xavier Beauvois, au Festival de Cannes], et il joue des rôles d’hétérosexuels ».

Visiblement gênée, Anne-Élisabeth Lemoine plonge le nez dans ses fiches, et Marie Colmant, qui fait également partie de la team des chroniqueurs, enchaîne sur les exemples de Cary Grant et de Rock Hudson, qui incarnaient parfaitement des playboys hétéros alors qu’ils étaient « gais comme des pinsons ». Rappelons cependant qu’à l’époque, ils étaient dans le placard et qu’Hollywood n’était pas du genre à faire la promotion du coming-out auprès de ses acteurs…

Et histoire d’en rajouter une couche, Bruce Toussaint, le MC de l’émission, s’adresse alors à Ariel Wizman: « Juste une précision: Lambert Wilson n’a jamais fait son coming-out. Vous venez de le faire pour lui à l’instant ». Rires dans le public. « Je suis désolé, répond Ariel Wizman, pas très à l’aise, je faisais juste allusion au fait qu’ils se soient embrassés tout à l’heure ».

LE PASSAGE A DISPARU SUR LE SITE DE CANAL+
Dans le player vidéo du site Canal+, le passage en question a mystérieusement disparu. À 3 min 56 (de la partie 4 de l’émission du 18 mai), Ariel Wizman ouvre la bouche, et hop, on passe à la suite… Pourtant, le passage existe bel et bien (nous l’avons vu). Le site PurePeople en parlait dès hier soir, et certains internautes tentent de le mettre en ligne sur les sites de partage. Voir la vidéo ci-dessous, mais qui risque fort d’être supprimée à un moment ou à un autre:

httpv://www.youtube.com/watch?v=SClPZz5wf_s
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Édition spéciale.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!