Yagg à Cannes, épisode 3, avec notre envoyé spécial Franck Finance-Madureira.

Une grosse journée pour Yagg avec la découverte des nouveaux films de Xavier Dolan, jeune réalisateur canadien qui avait surpris avec J’ai tué ma mère l’année dernière, et de Gregg Araki qu’on ne présente plus. Ce qui nous fait deux films du jour et quitte à voir double en ce dimanche cannois, Yagg a pris le café avec un couple: Stéphane Guillon et sa femme (et metteur en scène) Muriel Cousin, de passage sur la Croisette.

LES FILMS DU JOUR
Les Amours imaginaires, de Xavier Dolan (Un Certain Regard): Qui de nous deux?
Xavier Dolan est définitivement un garçon très intéressant. À 21 ans, le Canadien présente déjà son deuxième film à Cannes et semble avoir conquis son monde. Il fait une fois de plus sensation avec cette histoire de triangle amoureux qu’il a écrite, mise en scène et dans laquelle il joue l’un des rôles principaux.

Les Amours imaginaires a pour personnage central Nicolas (Niels Schneider), un ange blond séduisant. Marie (Monia Chokri) et Francis (Xavier Dolan) sont les deux meilleurs amis du monde mais tombent instantanément sous le charme de ce garçon à la beauté irréelle et quasi asexuée. Dès lors, chacun va jouer sa carte pour s’attirer ses faveurs et c’est irrésistible, en tout cas, pour le spectateur.

Le film nous entraîne dans le parcours du combattant des deux amis face à l’objet de leurs désirs mais aussi dans un tourbillon de couleurs, de rires et de vie. Le film est travaillé comme une matière vivante alternant témoignages de quidams hilarants face caméra, scènes de tensions sur le fil, musiques entêtantes et instantanés monochromes de la vie sexuelle de nos héros. Les acteurs (mention spéciale à Monia Chokri) sont caressés par une caméra sensuelle qui semble faire corps avec eux. Les Amours imaginaires est un film résolument moderne, attachant: une très grande réussite! Et le clin d’œil final est plus que malin! Surprise…

La bande-annonce:
http://www.youtube.com/watch?v=6gCPIof4kNQ
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Les Amours imaginaires – bande-annonce.

Un extrait:
http://www.youtube.com/watch?v=gNiXQ7zeyXs
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Les Amours imaginaires – extrait Le feu.

Kaboom, de Gregg Araki (Sélection officielle – Hors-compétition): Crazy!
Gregg Araki a fait son chef d’œuvre (Mysterious Skin, inspiré du roman éponyme en 2005), ce qui n’est pas donné à tout metteur en scène. Mais il avait l’envie folle (encouragé en cela par John Waters) de refaire un film plus personnel et complètement issu de son imaginaire comme l’était Teen Apocalypse, sa fameuse trilogie des années 90 (Totally f**ed up, The Doom Generation, Nowhere).

Et pour le coup, il est revenu à ses fondamentaux: un film débridé, complètement lâché et en même temps, d’une totale maîtrise en terme d’image. Le scénario est complètement dingue puisqu’autour du personnage de Smith (Thomas Dekker), bisexuel autoproclamé « sans étiquette » qui trippe sur son coloc’ à la fac, s’articule une faune assez réjouissante et potentiellement maléfique. Pour vous mettre en appétit: sa meilleure amie sort avec une « sorcière » (la Marseillaise Roxane Mesquida, vue chez Catherine Breillat), Smith se tape une bonne copine de temps en temps mais ne rechigne pas à se faire embarquer par un bear marié sur une plage nudiste, et son voisin de chambrée surfeur passe son temps à s’entraîner à l’auto-fellation ou à la lutte gréco-romaine en sous-vêtements avec son meilleur pote.

Araki avoue avoir voulu faire son Twin Peaks, sa série culte. Et quand il revisite l’absurde de Lynch à la sauce série américaine sur un campus, on peut dire que ça dépote. Un peu trop pour certains car pendant les (nombreux) éclats de rire dans la salle, quelques silhouettes s’évadaient le plus discrètement possible. Dommage, car le dernier quart d’heure digne d’un « previously » de série américaine (vous savez, le résumé avant le nouvel épisode où défilent les extraits-clés des scènes avec les révélations les plus marquantes) est le final le plus hilarant jamais vu sur grand écran!

Extrait 1:
http://www.youtube.com/watch?v=tANBrEu-c5g
Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom – extrait 1.

Extrait 2:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom – extrait 2.

Extrait 3:

Si vous n’arrivez pas à voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Kaboom – extrait 3.

Lire la suite page suivante.