Selon Ramin Setoodeh, journaliste à Newsweek, un acteur ouvertement gay ne peut pas être crédible dans le rôle d’un hétérosexuel. C’est ce qu’il a affirmé dans un article consacré à la comédie musicale Promises, Promises. Le rôle principal de cette adaptation musicale du film de Billy Wilder La Garçonnière est tenu par Sean Hayes, très connu pour celui de Jack dans la sitcom Will & Grace. L’acteur a récemment fait son coming out dans le magazine The Advocate, et selon Ramin Setoodeh, Sean Hayes n’est en conséquence plus crédible dans le rôle d’un hétérosexuel. Au passage, le journaliste suggère également que Jonathan Groff, qui a rejoint le casting de Glee et qui est également ouvertement homosexuel, n’est pas très crédible non plus, que les films de Rock Hudson paraissent ridicules vus d’aujourd’hui, et que les acteurs gays feraient mieux de rester dans le placard.

Les réactions n’ont pas tardé à pleuvoir, d’abord de Kristin Chenoweth (qui joue dans Promises, Promises ET dans Glee), qui a accusé le journaliste d’être homophobe, puis de Cheyenne Jackson (30 Rock) et Michael Urie (Ugly Betty). Devant la montée d’une polémique, Ramin Setoodeh – dont ce n’est pas le premier article sur les gays à créer la polémique – a tenté de s’expliquer à la télévision et dans un nouvel article, arguant qu’il n’a fait que verbaliser ce que le public ressentait.

Si l’article de Ramin Setoodeh, qui est également gay, laisse une forte impression de malaise personnel (quand il décrit ce qu’il voit comme un « comportement gay », ça n’a pas exactement l’air d’être un compliment) et d’une évidente maladresse, il a le mérite de jeter un pavé dans la mare sur l’impression générale qu’un acteur hétérosexuel peut jouer le rôle d’un homo mais pas le contraire. Un problème forcément de taille quand on se rend compte qu’il y a plus d’hommes politiques out en France que d’acteurs ouvertement gays.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!