Une émission ratée, c’est excusable. Deux, ça commence à être inquiétant… Le prime d’hier était quasiment aussi ennuyeux que le précédent. Même le jury a fait plusieurs remarques sensées, c’est dire.

Avant de passer les prestations en revue, un petit message personnel aux amis d’amis de François: son hétérosexualité est désormais parfaitement établie. Plus besoin de me le confirmer. On me signale également dans l’oreillette que Stéphanie est bien hétérosexuelle elle aussi. Dont acte. Mais Stéphanie, sois en sûre, notre porte reste ouverte!

  • Dave: Poker Face (Lady Gaga). Mais où veux en venir Dave? Les Bee Gees, Axel Bauer, Dave ™ et maintenant Lady Gaga… Où est la logique dans tout cela? Comme d’habitude, Dave fait du bon boulot, ici sur des arrangements pop-rock. Pas de doute, le jeune mauricien sait chanter. Peu reconnaissant envers le travail bien fait, le jury lui décerne 4 rouges, sous les huées du public. Philippe Manœuvre explique son choix en ces termes: « Tu reprends du Lady Gaga et nous fait du Mika ». Sous-entendu: on y perd au change. Pas faux.
  • Annabelle: Évidemment (France Gall). Le sabotage de candidates est un grand classique de la Nouvelle Star. Il y a quelques années, on nous avait répété à longueur d’émissions que Raphaëlle était très à l’aise dans le registre folk. Elle n’a interprété que de la variété. Annabelle fait donc son possible avec la chanson de France Gall. Elle récolte quatre rouges (le public hue à nouveau les quatre jurés) et la porte de sortie au passage. Merci d’être venue!
  • François: Machistador, M. François poursuit son petit bonhomme de chemin. Et visiblement cela plaît. On est content pour lui.
  • Ramon: Last Request, Paolo Nutini. Le moment « pause-pipi » de la soirée, au cas où vous n’auriez pas pu profiter des sept ou huit coupures pub. C’était ennuyeux à mourir.
  • Luce: Louxor, j’adore, Katerine. La jeune femme revient au registre fantaisiste qui a fait son succès. Elle s’en sort plutôt bien, malgré une voix très fatiguée. Seul problème, avec une chanson déjà fantaisiste au départ, l’effet de surprise est forcément moindre.
  • Benjamin: Somewhere only we know, Keane. Petite forme vocale pour Benjamin également. Les candidats sont-ils déjà épuisés? En voilà au moins un qui a le droit d’évoluer dans un répertoire qui lui correspond. Ce qui lui permet de sauver les meubles et de récolter les louanges du jury.
  • Lussi: Thriller, Michael Jackson. Pas de problème de voix en revanche pour Lussi, que rien ne semble pouvoir ébranler. Démonstration impeccable sur Thriller. L’énergie, la voix, le jeu de scène, et même le look crypto-lesbien: tout est en place. Conséquence: le jury se divise. Est-ce un peu trop parfait pour être honnête? André Manoukian se demande si la place de Lussi est bien dans ce type d’émission, tant elle surclasse tout le monde. Peut-être le problème vient-il de la chanson elle-même, trop marquée au fer rouge par celui qui l’a rendu célèbre.

À partir de la semaine prochaine, les candidats pourront interpréter deux chansons. Est-ce une bonne nouvelle? Rendez-vous mercredi!

Lire aussi toutes nos chroniques et nos liveblogging Nouvelle Star 2010.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!