La Baltic Pride s’est tenue comme prévu samedi 8 mai à Vilnius, en Lituanie, après avoir été quasi-interdite, puis officiellement autorisée, selon un scénario qui rappelle fortement celui qui entourait la première Baltic Pride, l’an dernier, à Riga, en Lettonie.

Si vous ne pouvez voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Baltic Pride 2010 @ Vilnius, Lithuania

Malgré quelques affrontements entre la police et des contre-manifestants, l’événement est « un immense succès pour les LGBT lituaniens particulièrement motivés et très bien organisés », souligne dans un communiqué le Centre LGBT Paris Ile-de-France, représenté sur place par sa présidente Christine Le Doaré, également membre du bureau exécutif de l’Ilga-Europe. Un succès tempéré néanmoins: « les participants à la Baltic Pride auraient pu être 500 mais seuls les 350 enregistrés ont été autorisés à marcher par la police. (…) La Marche s’est bien passée, mais peut-on parler d’une marche quand 350 personnes sont parquées dans un espace vert, séparées du public et des contre-manifestants par une rivière, des barrières et des forces de sécurité en nombre et en arme? », s’interroge Christine Le Doaré.

http://www.youtube.com/watch?v=UeOZeorlqso&feature=player_embedded

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Baltic Pride Vilnius 2010

« Mes amis savent que je suis lesbienne, mes parents non, a déclaré à l’AFP Ieva, étudiante en médecine. La pression du modèle traditionnel est très forte. Mais ils verront les photos et [constateront] que nous sommes des gens normaux. »

SOUTIEN DE POLITIQUES ET DE DIPLOMATES
Les participants étaient soutenus par un certain nombre de politiques et diplomates européen-ne-s, dont la liste est publiée sur le site de l’Intergroupe sur les droits LGBT du Parlement européen: la ministre suédoise des Affaires européennes Birgitta Ohlsson, les ambassadeurs de France, de Suède, du Royaume-Uni, des Pays-Bas, de République tchèque et de Norvège, plusieurs députés européens – Michael Cashman, Ulrike Lunacek, Sophie in’t Veld et Christofer Fjellner, tous membres de l’Intergroupe –, le député allemand Volker Beck et la directrice générale pour l’emploi, la politique sociale et l’égalité des chances de la Commission européenne Belinda Pyke. Et, last but not least, Marija Aušrinė Pavilionienė, députée social-démocrate lituanienne.

En effet, « le soutien des ambassadeurs, députés européens et des ONG telles que l’Ilga-Europe et Amnesty International a également été décisif pour assurer la tenue et la sécurité de l’événement », insiste le communiqué du Centre LGBT Paris Ile-de-France.

En 2011, c’est Tallin (Estonie) qui accueillera la Baltic Pride.

Photo Centre LGBT Paris Ile-de-France (traduction: « L’homophobie n’est pas une valeur familiale »)

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!