L’association Alternatives-Cameroun lance une pétition en ligne, pour demander l’abrogation du texte de loi qui criminalise les rapports sexuels entre personnes de même sexe. Dans un communiqué, l’association rappelle que  « L’article 347 bis du Code Pénal criminalise l’acte sexuel entre deux personnes de même sexe: « Est punie d’un emprisonnement de six mois à cinq ans et d’une amende de 20.000 à 200.000 francs [CFA] toute personne qui a des rapports sexuels avec une personne de son sexe. » Alternatives-Cameroun souligne également que cet article introduit en 1972 par une ordonnance du Président Ahmadou Ahidjo, a été le fruit d’un « processus qui n’a pas été démocratique et participatif ».

Lors d’un chat sur Yagg, l’avocate camerounaise Alice Nkom avait également abordé cette question: lire « Chat avec Alice Nkom: l’intégralité des échanges + le making-of« .

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!