Après de nombreux rebondissements, la Cour suprême administrative de Lituanie vient d’autoriser la Baltic Pride, marche des fiertés LGBT des pays baltes, à se tenir demain, comme initialement prévu, à Vilnius.

Cette marche était pourtant, jusqu’à cet après-midi, bien menacée. En effet, en début de semaine, à quelques jours seulement de l’événement, des responsables lituaniens avaient engagé une procédure judiciaire pour interdire sa tenue, au prétexte que la sécurité des participants ne pourrait être garantie. Les autorités affirmaient qu’elles avaient connaissance de l’intention de nombreux groupes extrémistes de s’opposer violemment aux manifestants.

Mercredi, coup de théâtre, alors que le juge devait rendre son verdict, il décidait de geler l’autorisation de la marche le temps de prendre une décision. Ce qui, à trois jours de l’évènement, aurait pu correspondre à une interdiction pure et simple de la Baltic Pride.

À cette annonce, les associations organisatrices ont immédiatement fait appel de la décision de suspension auprès de la plus haute juridiction administrative du pays. Après une pression efficace et constante de la communauté internationale (parlementaires européens, associations internationales de défense des droits humains, responsables politiques étrangers et lituaniens), le dénouement de cette affaire est finalement heureux.

« NOUS AVONS EU RAISON DE NOUS BATTRE »
« C’est la Cour suprême administrative de Lituanie qui a rendu cet après-midi son verdict en autorisant la tenue de la marche, explique Juris Lavrikovs, porte-parole d’Ilga-Europe, interrogé par Yagg, il y a quelques minutes. Nous accueillons cette décision avec beaucoup d’enthousiasme. Elle prouve que les juridictions de ce pays tiennent compte, sérieusement, de leurs obligations internationales à respecter les droits humains. Cela prouve que la Lituanie est en route vers plus de démocratie. »

« Cela prouve enfin que nous avons eu raison de nous battre, de faire appel, de maintenir la pression pour que ces obligations internationales soient respectés. Nous sommes soulagés et contents de cette décision. C’est une belle victoire. Nous espérons maintenant que cette marche se passera bien demain et que la police sera efficace pour assurer la sécurité des participants », conclut-il.

Cette Baltic Pride 2010 à Vilnius aura finalement connu les mêmes difficultés que celle de 2009, à Riga, en Lettonie. En effet, l’an dernier la marche avait tour à tour été autorisée, puis interdite, avant d’être finalement ré-autorisée à la dernière minute.

UNE PRESSION EFFICACE
Mercredi, la présidente lituanienne, Dalia Grybauskaite, avait immédiatement désapprouvé la décision juridique de suspendre la marche. Leonidas Donskis, un parlementaire lituanien, s’était également insurgé contre cette interdiction et parlait « d’une terrible honte », affirmant que son pays devenait « similaire à la Russie » dans son manque de respect à l’encontre des droits des minorités et de l’État de droit.

Hier, la ministre danoise des Affaires étrangères, Lene Espersen, avait contribué à la pression internationale, en soutenant les organisateurs de la marche et en appelant à son maintien « au nom du respect des droits de l’Homme ». « Ce serait profondément regrettable si cette interdiction (…) était maintenue », déclarait-elle dans un communiqué, insistant sur le fait que Danemark accordait « une grande importance à ce que tous les pays, et notamment l’UE, respectent les conventions internationales des droits de l’Homme, dont le droit à des manifestations pacifiques ». Lene Espersen disait voir dans cette marche « une focalisation positive sur les droits des minorités sexuelles dans les pays baltes ».

Cet après-midi c’était au tour de Viviane Reding, commissaire européenne chargée de la Justice, des Droits fondamentaux et de la Citoyenneté, de s’exprimer dans une vidéo pour la conférence d’ouverture qui précède la Baltic Pride et de rappeler l’importance de la tenue de cette marche et du respect des droits LGBT.

http://www.youtube.com/watch?v=_gmbkR3SnEs

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez sur Video message to Baltic Pride 2010 from Viviane Reding

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!