Entre la Journée du souvenir de la déportation et les manifestations contre les amalgames du Vatican, l’actualité récente n’a pas été très fun. Un rayon de soleil s’est posé sur nous cette après-midi, lorsque j’ai découvert, une fois de plus grâce à Dorothy Snarker et son blog Dorothy Surrenders (comme quoi, parfois, quand on a la tête dans le guidon, il faut aller jusqu’aux États-Unis pour découvrir ce qui se passe chez nous) que Vogue Paris a confié à Penélope Cruz la rédaction en chef de son numéro de mai.

Comme l’explique Carine Roitfeld dans son édito, « en couverture, Penélope Cruz a tenu à poser avec quelques-unes de ses consœurs de Hollywood ainsi que Bono et à mettre en lumière l’action de (RED) qui œuvre pour financer la lutte contre le sida en Afrique ».

DES PHOTOS FORCÉMENT SUBLIMES
Une bonne cause, trois couvertures, des photos forcément sublimes de Penélope et de ses camarades Meryl Streep (la plus belle actrice ever), Kate Winslet, Julianne Moore, Naomi Watts et Gwyneth Paltrow (voir ci-dessous), une petite interview – au passage – de Monica Cruz, la sœur de Penélope, l’avis de Penélope un peu partout (elle adore les photos de Vanessa Paradis par Karl Lagerfeld, le ballet est sa passion depuis qu’elle a 4 ans, etc.), une interview croisée de Jeanne Moreau et de Pedro Almodóvar, un collage de John Galliano, des photos réalisées par Penélope Cruz herself, dont on apprend qu’elle ne quitte jamais son appareil photo numérique, ce numéro spécial conjugue tous les éléments pour mettre en transe les fashionistas (sauf peut-être celles des magazines concurrents) et les amateurs et -trices de people engagés.

« UN NUMÉRO SUR LES GENS QUE J’ADMIRE »
Rien d’étonnant, donc, à ce que nous soyons séduit-e-s lorsque Penélope explique: « Je ne voulais pas faire un numéro de mode, cela ne m’intéressait pas – même si j’adore les fringues et la mode. Je voulais que le numéro soit en grande partie sur des gens que j’admire – avoir des histoires sur eux, ou des conversations entre eux. Et puis je voulais que le numéro mette en lumière le travail de l’organisation caritative (RED), que la couverture soit rouge, et interpelle ». Pari réussi.

Penelope Cruz et Meryl Streep

Penélope Cruz et Meryl Streep

Julianne Moore

Julianne Moore

Penelope Cruz et Gwyneth Paltrow

Penélope Cruz et Gwyneth Paltrow

Naomi Watts

Naomi Watts

Kate Winslet et Penelope Cruz

Kate Winslet et Penélope Cruz

Penelope Cruz

Penélope Cruz

Et retrouvez les trois couvertures en page suivante.