Ce soir, à 22h55, sur France 2, l’émission d’investigation Les Infiltrés est consacrée à l’extrême droite et aux catholiques intégristes. Rappelons le principe de ce rendez-vous d’information controversé (voir l’enquête précédente où les journalistes ont dénoncé des pédophiles à la police): des journalistes enquêtent sous une identité d’emprunt, en caméra cachée, pour pénétrer un milieu particulier.

LES LIENS ENTRE L’EXTRÊME DROITE ET LES CATHOLIQUES TRADITIONALISTES
« Nous n’avions pas l’intention de faire un film sur les catholiques traditionalistes mais sur l’extrême droite en France à travers l’émergence d’un groupuscule [Dies Irae, dirigé par un ancien du Front national, ndlr] », explique aux Inrocks l’un des deux auteurs de l’enquête. « C’est le lien direct avec l’Église qui m’a amené là, il se trouve qu’ils sont liés aux traditionalistes », poursuit-il.

Voici un extrait du résumé de l’émission fourni par France 2: « Pendant cinq mois, Les Infiltrés ont enquêté au sein de l’un de ces groupes nationalistes en pleine formation, et partagé le quotidien de ces militants. Cette investigation des Infiltrés met à jour les liens entre certaines paroisses intégristes et une organisation politique basée en France. Plus surprenant encore, Les Infiltrés ont enquêté également sur l’une de ces écoles catholiques intégristes privées proche de cette structure. Chants antisémites, cours d’histoire « revisités » ».

Une enquête qui a une résonance particulière en ce moment, au regard d’événements LGBT récents comme le kiss-in contre l’homophobie à Notre-Dame (ici et ici) ou la manifestation contre les propos du n°2 du Vatican (ici et ici), sous le feu des menaces et des violences de catholiques intégristes.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!