La Chambre suprême de justice maçonnique du Grand Orient de France (GODF), principale obédience franc-maçonne française, masculine, avait validé le 8 avril dernier l’initiation de six femmes et avait ainsi donné la liberté aux loges d’initier des femmes, rendant le GODF mixte de fait. Une décision sur laquelle le Conseil de l’Ordre a décidé aujourd’hui de faire appel.

« ÇA N’A PAS FAIT PLAISIR À TOUT LE MONDE »
Cette ouverture à la mixité ne faisait en effet pas l’unanimité au sein du GODF. Comme nous l’expliquait dans sa dernière interview Olivia Chaumont, trans’ reconnue première femme membre du GODF depuis sa transition, « ça n’a pas fait plaisir à tout le monde. Ceux qui n’étaient pas favorables à la mixité ne le sont toujours pas. Il n’y a pas de sondage précis mais il doit forcément y avoir des mécontents de cette décision. Pour l’instant, je pense que, pour tout le monde, il y a un gros point d’interrogation, personne ne sait encore ce qu’il va se passer, on a tous les yeux rivés sur septembre [date du prochain vote du Convent sur cette question] » (lire l’intégralité de l’interview).

Dans une lettre que s’est procurée l’Express.fr, Pierre Lambicchi, grand maître du GODF, écrit « Ce n’est pas une volte-face. Nous avons fait appel pour des raisons de forme ».

Cette question sur la mixité n’est visiblement pas prête d’être résolue. Le résultat de l’appel du Conseil de l’Ordre ne sera pas connu avant plusieurs semaines.

Affaire à suivre…

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!