L’un des avantages de vivre vieux à Hollywood, c’est que vous pouvez raconter votre version de l’histoire sans que celle-ci soit contredite par grand monde. De l’équipe de Certains l’aiment chaud, seul reste en piste Tony Curtis. À 84 ans, il démontre une longévité extraordinaire pour un acteur dont la carrière débuta dans les années 40. Lorsqu’en 1958, il commence le tournage de Some Like It Hot, il est l’un des acteurs les plus sexy d’Hollywood. Même s’il n’a pas la stature d’un Brando, d’un James Dean ou d’un Montgomery Clift, il sait jouer de son magnétisme animal, comme dans Trapeze.

Sans Marylin, Some Like It Hot ne serait pas ce qu’il est devenu. Certains l’aiment chaud! et Marilyn est passionnant, pour les mille et une anecdotes du tournage, mais sa lecture est émouvante à chaque fois que le nom de Marilyn est mentionné. Tony Curtis essaie tant bien que mal de se donner le beau rôle, mais ce qui nous intéresse le plus sont les anecdotes la concernant. Certaines sont connues, car MM a vu depuis sa mort un nombre incalculable de récits décortiquer le moindre de ses faits et gestes. Ses retards sur le plateau, ses addictions, son manque de confiance, les 40 prises qu’il faut faire pour certaines scènes… Tony Curtis ne fait que repasser les plats.

D’autres anecdotes laissent entrevoir une Marilyn très control queen. Ainsi, c’est elle qui a suggéré à Billy Wilder la séquence d’ouverture, lorsque le train laisse échapper un jet de vapeur à son passage sur le quai. Effet comique garanti. Et entrée en scène digne d’une star. « Quand Marylin apparaît, les gens ne doivent pas regarder Tony Curtis en train de jouer les Joan Crawford! C’est moi qu’ils doivent regarder! Moi, Marylin Monroe! ». Elle avait bien raison.

COURS DE MAINTIEN AVEC LE TRAVESTI BARBETTE
Le récit vivant et palpitant d’un tournage ubuesque, Billy Wilder et le scénariste réécrivant chaque soir les scènes de ce qui allait devenir une comédie géniale, authentiquement culte sur la planète gay, nous fait également rencontrer des personnages hauts en couleurs. Tel Barbette, un travesti célèbre que Billy Wilder avait connu en Europe. C’est lui qui devait faire des personnages de Jack Lemon et de Tony Curtis des travestis mémorables, Daphné et Josephine, qui fuient la pègre et rejoignent un orchestre 100% féminin. Barbette leur apprend à marcher, à tourner les mains vers le bas en s’asseyant (cela évite de contracter les biceps). Tout un tas d’astuces qui rendent leur jeu furieusement camp.

PAULA STRASBERG, « THE BAT »
Tony Curtis, qui avait eu une liaison avec Marylin quelques années auparavant, porte un regard à la fois tendre et parfois acerbe sur la star. Certes, « c’est la fille la mieux faite que j’ai jamais vue », écrit-il. C’est « la plus grande star de son temps », ajoute-t-il, ce qui ne l’empêche pas d’intituler « Les Problèmes » un chapitre de 60 pages qu’il aurait pu tout aussi bien appeler « Le problème Marilyn ». Deux proches de Marylin en prennent souvent pour leur grade: son mari, le grand dramaturge Arthur Miller, avec qui Tony Curtis en vient carrément aux mains, et Paula Strasberg, femme du célèbre fondateur de l’Actor’s Studio, et coach de Marilyn, que les techniciens du plateau surnomment aimablement « The » Bat (la chauve-souris). Deux ans plus tôt, sur le tournage du Prince et de la danseuse, Laurence Olivier l’avait surnommée « The Beast ».

À sa sortie, en mars 1959, Some Like It Hot fait l’objet de critiques mitigées. Mais le succès public est au rendez-vous et c’est un des films les plus primés au monde. « En revoyant le film bien des années après sa sortie, j’ai compris qu’il était bien plus grand que nous tous réunis », conclut Tony Curtis, qui ajoute une touche plus personnelle au grand livre de ce chef-d’œuvre absolument fabuleux et follement gay du cinéma.

Certains l’aiment chaud! et Marilyn, de Tony Curtis et Mark A. Vieira, Le Serpent à plumes, 317 p., 23€.

http://www.youtube.com/watch?v=JR0vlqarFD4&feature=fvst

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!