Communauté, Santé | 09.04.2010 - 08 h 05 | 0 COMMENTAIRES
  • communauté yagg
  • emilie jouvet
  • Firefox
  • sexe prévention et vidéos
  • tatiana potard

Fondements de la métaphysique du cul, par Firefox

Publié par
Gants en latex, digue dentaire et herpès génital: la prévention entre filles, ce n'est pas simple…

Gants en latex, digue dentaire et herpès génital: la prévention entre filles, ce n'est pas simple, comme le raconte Firefox dans ce post. Pour en savoir plus, revoyez les vidéos créées par Tatiana Potard et Émilie Jouvet pour l'opération Sexe, prévention et vidéos, ou relisez le chat avec Clotilde Genon.

Fondements de la métaphysique du cul, par Firefox
Hier, je me rendais chez mon médecin traitant, inquiétée par un tweet qui avait inexorablement associé un bénin problème de peau au niveau de la région glutéale et une maladie sexuellement transmissible: l'herpès génital. Et mon réflexe wikipédien de m'achever. Je regardais les photos, j'angoissais, j'appellai le cabinet médical. Hier, c'était donc la première fois que je parlais de mes fesses à mon médecin généraliste, et j'avais chaussé mes plus belles godasses pour l'occasion. À l'annonce du diagnostic, encore déculottée, j'ai ri. Et mon médecin a ri avec moi.

Je suis quelqu'un de prudent en matière de sexe. Au lycée, j'allais à tous les stands de prévention sida. Je collectionnais capotes et doses de lubrifiant comme on collectionne les trophées sportifs; à mes amis un peu trop timides je distribuais quelques échantillons que j'avais en surplus. Chaque année donc, je me retrouvais dans la salle polyvalente, dénichant le coin où l'on parlait de sexe, parce que c'était toujours plus sympa que l'alcool ou les drogues. À force de capotes enfilées sur des bites rouges ou bleues, j'avais compris l'essentiel: on appuie sur le petit réservoir pour chasser l'air, on met un préservatif pour les fellations aussi. Houra! J'étais prête à aborder une vie hétérosexuelle épanouie et safe.

Sauf qu'après le bahut, ce ne sont pas les garçons qui ont attiré mon œil lubrique. Et l'une des premières questions que je me posais fut celle de la prévention. Je n'étais pas vraiment au courant des pratiques sexuelles entre filles, je savais encore moins comment me protéger au cours de celles-ci. J'appliquais donc le principe consciencieusement appris lors de mes années lycée, et confirmé par quelque surf sur des sites gays: pas de pénétration sans préservatif. Bien. Je dégottais des bouts de latex plus adaptés que les traditionnelles capotes pour mes activités sexuelles débutantes. Au préservatif féminin je préférais les gants en latex: après tout, j'avais entendu des pédales libertaires expliquer qu'il fallait en mettre pour le fist anal, ça devait donc marcher pour d'autres choses aussi.

L'affaire se compliquait quelque peu pour les pratiques sexuelles sans pénétration. Quelques sites m'apprenaient l'existence de digues dentaires, qui me laissèrent circonspecte. Le carré de latex révèle ma maladresse au lit: je n'ai jamais su m'en servir. Et habituellement entêtée, je renonçais bientôt à en faire le compagnon obligatoire de mes nuits agitées. Relégué tout au plus au rang de jeu à mes heures les plus clémentes, voire de bête noire évoquant mes plus fâcheux désastres sexuels lors de relans mélancoliques, il restera longtemps au tiroir.

Enfin, je m'étonnais de la méconnaissance de mes quelques conquêtes en matière d'IST. Et outre ma pudeur, je faisais face à l'incompréhension, voire la suspicion de mes partenaires, lorsque j'évoquais latex et chaude-pisse. J'estime ne pas devoir me justifier en la matière. Puis la pratique met à mal les principes: le désir, la précipitation, la peur du regard de l'autre, et l'idée qu'au fond, on ne risque pas grand chose, furent autant d'obstacles au safe sex.

Bardée de noir et baskets rouges aux pieds, je quitte fringante le cabinet médical: on n'échappe pas tous les jours à l'herpès. Je ne m'en tire pas trop mal: mon hypocondrie a eu ses 24 heures de gloire, elle en est très heureuse, merci pour elle.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Affichez votre poster et faites votre pub sur le mur de Yagg!

Print This Post
 
LES réactions (0)

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.