C’est dans une interview accordée à Michael Musto pour le magazine Paper que Beth Ditto, la chanteuse de Gossip, le raconte. Jusqu’à il y a 3 mois, lorsqu’elle avait envie de quelque chose et la flemme de faire la queue, elle le volait. Mais c’est du passé, promet-elle à un Michael Musto visiblement sous le charme.

Après un retour sur les débuts de Gossip, dans un sous-sol d’Olympia (Washington), l’interview s’arrête sur la personnalité de Beth Ditto, en particulier sur scène. « Je me moque de ce que les critiques pensent de l’album et de combien d’exemplaires sont vendus, dans une certaine mesure, explique-t-elle. Mais je m’intéresse vraiment à ce que les gens qui sont venus au concert ressentent. » « Je peux parler à n’importe qui, poursuit-elle. Je peux parler à un lampadaire et le faire me répondre. Il n’y a pas tellement de gens que je n’aime pas. Et plus je vous aime, plus je vous taquinerai, c’est clair. » Michael Musto enchaîne alors sur Freddie, conducteur de bus à Portland (Oregon), qui partage la vie de Beth depuis 8 ans. Freddie est trans’, FTM, raconte Beth, qui fait alors son coming-out d’hétéro. « Dis adieu à ta carrière », ricane Musto. Et Beth Ditto de répondre qu’elle n’en ressentirait aucune amertume et qu’elle serait ravie de travailler comme coiffeuse.

Une interview délicieusement menée, où l’on découvre le peut-être futur titre des mémoires de la chanteuse, qu’elle est fan des olives vertes et de Whoopi Goldberg, qu’elle a peur du diabète et qu’elle est hyperactive. On avait cru comprendre, en effet.

La séance-photo:

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.

Jouez avec Yagg et gagnez une croisière de rêve! Cliquez ici.