Deux mois après avoir fait son coming-out dans une interview accordée au Daily Mail (lire notre article), Gareth Thomas revient sur sa nouvelle vie dans L’Équipe Magazine publié ce samedi. Il faut absolument lire cet entretien, bien mené et bouleversant, avec un homme qui dit sa vérité: « En livrant mon secret, j’ai bouleversé non seulement ma vie, mais celle de milliers de gens, et ça, c’est une fierté et une surprise immenses », déclare-t-il. Dans les jours qui ont suivi la révélation de son homosexualité, « tout s’est incroyablement bien passé ».

coming-out-gareth-thomas-equipe-magazine-coverL’ancien international et capitaine du Pays de Galles, qui joue toujours chez les Blues de Cardiff, explique: « J’avais fait en sorte que l’interview au Daily Mail coïncide avec un jour de match, pour montrer que la vie continuait (…). Ce jour-là, nous avons joué à Toulouse… en maillot rose, ce qui nous a bien fait rire. J’ai eu droit à quelques vannes au moment des douches, bien sûr, mais rien de méchant, au contraire. C’est leur silence qui m’aurait gêné ».

Gareth Thomas revient sur son départ de France, alors qu’il jouait au Stade Toulousain, un départ « comme un voleur ». « J’étais dans une telle détresse: Jemma, ma femme, avait fait trois fausse-couches. Je venais de lui révéler que j’étais gay. Mon mariage s’effondrait. Pour ma santé mentale, il fallait que je rentre dans mon pays, près de ma famille. J’aurai pu dire la vérité, bien sûr, mais quand on se conditionne pendant des années à mentir, cela devient une seconde nature. »

Pour Gareth Thomas, « la communauté gay a été très protectrice ». Il évoque aussi les douches et les vestiaires: « Je ne sais pas si c’est de l’auto-conditionnement pour éviter les situations gênantes mais je n’ai jamais été attiré par un homme de moins de 45 ans. Et je ne suis pas sûr que les rugbymen soient mon genre ». Interrogé par le magazine, Guy Novès, l’entraîneur de Toulouse, ne lui en veut pas d’être parti et comprend la situation: « Moi, sa sexualité, je m’en fous. Gareth reste Gareth ».

Dans le monde du sport qui ne s’épargne que rarement les clichés, ces pages sont à garder précieusement.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.