La semaine dernière, les comédiens d’Action Discrète (Canal+) se promenaient dans les rues de Montpellier, « déguisés » en bande de supporters de Georges Frêche. Pour débusquer le racisme ordinaire présumé et la supposée homophobie des électeurs de Frêche, ils multipliaient les provocations. Surjouant les beaufs inconscients, les comédiens vantaient dans un bar lesbien la bienveillance de Frêche envers « les pédés » et « les colleuses de timbres » et parlaient de « baveux » et de « gogolitos » dans un centre pour handicapés (lire notre article).

Un sketch qui a provoqué l’indignation des associations, dont certaines ont porté plainte, et l’ouverture d’une enquête préliminaire confiée au SRPJ de Montpellier. De son côté, l’avocat de Georges Frêche, dénonçant « une campagne calomnieuse », a saisi le CSA, qui en retour, demande des comptes à Canal+.

Retrouvez une partie de l’équipe d’Action Discrète sur le plateau de l’émission diffusée sur internet, Ligne J@une, face au directeur général de l’Union nationale des associations de parents et amis de personnes handicapées. L’occasion de s’interroger une fois de plus sur: « ont-ils été trop loin? » Sur @rrêt sur Images – Dailymotion [fr].

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.