La 30e cérémonie des Brit Awards, l’équivalent britannique des Victoires de la Musique, qui s’est tenue hier soir à Londres, a encore été un moment de consécration pour la nouvelle blond ambitious girl américaine.

Lady Gaga, qui lors de l’édition 2009, à peine connue à l’époque, n’avait fait qu’une courte et discrète apparition pendant le show des Pet Shop Boys, a en effet fait sensation cette année. Non seulement en arrivant en tête des artistes récompensés, avec 3 Awards (meilleure chanteuse internationale, meilleur album international et révélation internationale de l’année), mais aussi et surtout en offrant encore une performance live époustouflante, qu’elle a dédiée à son ami et ancien collaborateur, le créateur Alexander McQueen, décédé la semaine dernière.

Gaga est apparue comme la Dame Blanche, toute vêtue et masquée de blanc sur un cumulus de fumigènes blancs, derrière un piano tout blanc recouvert d’une cascade de tulle blanc. Blanc c’est blanc! Et vlan! Derrière elle, une sculpture (je vous laisse en deviner la couleur?) réalisée par le grand Nick Knight, la représentant portant les célèbres chaussures à coque bombée signées McQueen.

La Lady s’accompagne au piano sur une version mollo et solo de Telephone (son duo avec Beyoncé) qui fait la part belle à la force de sa voix et aux paroles de la chanson qu’elle a adaptées pour l’occasion et ponctuées d’un ému et émouvant « We miss you so badly… This is for Alexander McQueen! ». Et comme pour dire the show must go on, Gaga se défait de ses voiles, se lève à l’arrivée du beat et enchaine sur un extrait électrique et très excité de Dance In The Dark.

httpv://www.youtube.com/watch?v=zrD5vVGcxsc

Si vous n’arrivez pas à lire la vidéo, cliquez ici.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.