Yagg vous en parlait mercredi, la Football Association (FA, fédération d’Angleterre de football) a décidé de reporter la diffusion dans les stades d’un clip contre l’homophobie, estimant avoir besoin de revoir sa stratégie (lire notre article).

L’objet du scandale, le voici:

httpv://www.youtube.com/watch?v=1270cn0YxSo

Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessous, cliquez ici.

Le message est simple: les insultes homophobes sont intolérables au bureau, dans les transports en commun, dans la rue, bref dans la vie de tous les jours, alors pourquoi seraient-elles acceptables dans un stade? La vidéo a été critiquée – ce qui explique en partie sa non-diffusion – pour sa vulgarité et parce que certains craignaient qu’en mettant en avant l’homophobie, elle soit en fait contreproductive.

Le quotidien britannique The Independent révèle aujourd’hui que de nombreux footballeurs professionnels ont refusé de participer à la campagne de la FA contre l’homophobie par crainte des moqueries, ce qui en dit long sur la nécessité d’une telle campagne.

« Tout le monde pense que les footballeurs sont très sûrs d’eux, mais ce n’est pas simple sur des questions comme celle-ci », se défend Gordon Taylor, directeur exécutif de l’Association des professionnels du football (PFA, syndicat qui représente les joueurs). « Depuis le début je dis que nous devrions impliquer les joueurs dans ce projet, mais pour cela il faut faire les choses bien, rétorque Peter Tatchell. J’ai répété encore et encore que Lord Triesman [le président de la FA] devrait écrire personnellement aux footballeurs, soulignant l’importance de la campagne et leur demandant d’en faire partie, avec d’autres joueurs. »

Nombreux sont ceux, y compris au sein de la PFA, qui pensent qu’une éventuelle participation de footballeurs professionnels à une vidéo de ce type ne peut venir que d’un effort de groupe, souligne The Independent. Et si le salut venait de l’équipe nationale d’Angleterre?

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.