Vaughn Walker bigCe ne devrait pas être un problème, mais évidemment c’en est un: Vaughn Walker, le juge qui devra décider si la Proposition 8 est anticonstitutionnelle, est homosexuel.

Selon le San Francisco Chronicle, qui a révélé ce scoop, il s’agit d’un secret de polichinelle (le bloggeur gay Michael Petrelis sentait déjà son gaydar vibrer en juillet dernier), et à en croire les juristes, activistes et politiques qui le pratiquent, son orientation sexuelle n’influencera en rien la décision de Vaughn Walker, 65 ans, nommé par George Bush père.

Ce qui n’a bien sûr pas empêché la National Organization of Marriage (NOM, à qui l’on doit une si jolie vidéo antigay) de hurler à la partialité du juge.

« ABSURDE »
« C’est absurde, écrit Jennifer Vanasco, la rédactrice en chef de 365gay.com. Si l’orientation sexuelle crée immédiatement chez un juge une partialité insurmontable, alors nous ne pourrons littéralement jamais obtenir de jugement sur le mariage des couples de même sexe, parce que le juge sera soit homo soit bi et donc partial, ou il sera hétéro et donc partial ».

Il est de toute façon évident depuis le début du procès que ce n’est pas là que se joue le destin de Prop 8, qui, le 4 novembre 2008, a refermé la porte du mariage aux couples gays et lesbiens. Quelle que soit la décision que rendre le juge Vaughn Walker (probablement en mars), il y a de très fortes chances pour qu’elle soit suivie d’un appel, voire que l’affaire soit finalement soumise à la Cour suprême (lire notre article).

RECONSTITUTION DU PROCÈS
Par ailleurs, la diffusion du procès sur YouTube ayant finalement été interdite, les réalisateurs gays John Ireland et John Ainsworth se sont attelés à une reconstitution, réalisée à partir des minutes du procès et des compte-rendus de bloggeurs qui y ont assisté, avec une quarantaine d’acteurs (dont John Ireland dans le rôle de George Chauncey). Onze épisodes sont prévus, à voir sur marriagetrial.com et sur YouTube.

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.