Coq. L’emblème du XV de France. La composition de l’équipe tient toujours du laboratoire avant la Coupe du monde de 2011, en Nouvelle-Zélande. Au jeu défensif installé par Bernard Laporte son prédécesseur, le sélectionneur Marc Lièvremont a ajouté une plus grande appétence pour l’attaque, une vraie gourmandise pour le jeu à la main, comme un retour vers le rugby-champagne des années 1970 et 1980. En bref, c’est plus vivant, plus agréable à regarder.

Cette équipe a une belle gueule: parmi mes chouchous, Imanol Harinordoquy (en bas, à gauche, sur la photo), perceur de défenseur, l’un de ceux que ses camarades envoient en l’air dans les touches; on aime le retour des « anciens », Clément Poitrenaud (à droite) et d’Aurélien Rougerie ou encore le premier Six Nations de Benjamin Fall (en haut, à gauche), l’ailier de 20 ans. À noter aussi, le retour de Frédéric Michalak appelé de justesse pour pallier le forfait de Jean-Baptiste Ellisalde. Le malheur des uns… Pour les fans de Chabal, il faudra patienter: Sébastien soigne une lombalgie.

Chardon. Les Écossais emmenés par Chris Paterson. Regardez-le dimanche contre les Français. C’est le sauveur inoxydable du XV au chardon. L’homme qui souffle sur quelques braises pour rallumer le feu, retrouver le lustre dans le tournoi que l’Écosse n’a pas gagné depuis 1999, avec un dernier grand chelem en 1990. La victoire sur l’Australie, en novembre, l’a ragaillardie.

Dragon, poireau, diables rouges. Le Pays de Galles. Pour vous, depuis quelques semaines, c’est l’équipe de Gareth Thomas, l’ancien capitaine (qui a pris sa retraite internationale) qui a fait son coming-out en décembre (lire notre article). Cet après-midi, notamment, un autre Gareth, Williams, le talonneur, dans ce qui constitue le premier, choc du Tournoi, contre l’Angleterre, à 18 heures.

Rose. L’Angleterre de Jonny Wilkinson, le sublime ouvreur anglais qui a retrouvé la forme. Les Anglais, dont les derniers adversaires seront les Français, au Stade de France, le 20 mars. C’est dans ces moments que l’on espère que les deux équipes rentreront sur le terrain toutes deux invaincues.

Les féminines. Parallèlement, il existe un Tournoi des Six Nations féminin avec une équipe de France qui a réalisé trois fois le grand chelem, le dernier en 2005. Premier match pour les Françaises contre les Écossaises ce samedi à Edimbourg. Allez les Bleu-es!

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.