Jusqu’au 20 mars, les six nations du rugby européen retournent dans le pré. Irlande-Italie, Angleterre-Pays de Galles aujourd’hui, avant Écosse-France demain. Bienvenue dans le pré et dans un champ lexical particulier.

Quinze. Le rugby se joue à quinze, avec un ballon ovale qu’on fait avancer en le passant à la main vers l’arrière ou au pied vers l’avant, ça vous le savez déjà (opinez du chef, cela me fera plaisir). Le quinze est organisé sur le terrain avec des lignes d’avants (maillots numérotés de 1 à huit) et des lignes d’arrières (11 à 15), une « charnière » représentée par le 9, le demi de mêlée, et le 10, le demi d’ouverture (ou ouvreur).

Six Nations. Ils étaient cinq pays européens, en gros, la France contre la Grande-Bretagne et l’Irlande; depuis 2000, le Tournoi a ajouté un peu de sang latin en accueillant l’Italie. L’idée: chaque pays rencontre ses cinq adversaires, à domicile ou en déplacement (une année sur deux).

Grand Chelem. Le graal absolu. Réalisé par l’équipe qui a remporté ses cinq matches contre ses cinq adversaires.

La Cuiller de bois. Elle revient à l’équipe qui a été battue cinq fois. La Squadra Azzura a récolté ce malheureux trophée en 2009. Le XV italien, qui en 50 matches en a reporté 6 et réalisé un score nul, n’est pas encore au niveau de ses prestigieux grands frères. Mais il faut souvent se méfier de l’underdog.

Crouch, touch, pause, engage! C’est le moment de la mêlée, remise en jeu du ballon à la suite, par exemple, d’un en-avant (le ballon touché par la main est parti en avant). Mais l’arbitre ne donne pas la balle à l’adversaire, trop facile… Elle sera disputée: huit joueurs – les avants – de chaque côté s’ordonnent avant de s’encastrer, mais avec méthode. L’arbitre lance alors les festivités en criant: flexion, touchez, stop, entrer! C’est alors que les camps poussent: l’idée est de récupérer le ballon glissé dans les pieds de ses copains par le demi de mêlée. Le chiffre entre 800 et plus de 900 en bas de votre écran représente le poids total des gaillards engagés: d’où les grognements.