Benoit XVI easyJetLa compagnie easyJet propose de transporter gratuitement Benoit XVI (tiens, c’est curieux, ils n’ont pourtant pas de B52 dans leur flottille…) à l’occasion de sa première visite au Royaume-Uni, et ceci en vue de diminuer le coût d’un voyage qui suscite la polémique en Grande-Bretagne. La compagnie attend la réponse du Pape.

Beaucoup d’Anglais sont furieux: d’abord parce que le chef du Vatican s’est permis de critiquer les lois en vigueur au Royaume-Uni, et spécialement les lois anti-discrimination (Equality Bill) et le contrat d’union civile qui permet aux gays et aux lesbiennes britanniques de convoler en juste pacs. Ensuite parce que la visite du Pape coûtera une coquette somme aux contribuables britanniques, puisque de grands moyens de sécurité devront être déployés: 20 millions de livres sterling, soit à peu près 23 millions d’euros.

La communication d’easyJet, qui a voulu faire un gros coup de pub teinté d’humour typiquement britannique, n’a sans doute pas tenu compte de sa clientèle lesbigay. Les gays et les lesbiennes voudront-ils encore voyager avec une compagnie qui se propose de transporter gratuitement un pape notoirement homophobe, favorisant ainsi la propagation de son message anti-gay? Rien n’est moins sûr…

Luc Lebelge

En partenariat avec Gay Kosmopol