Sherlock Holmes était-il gay? Dans sa critique du film de Guy Ritchie sur la vie du très célèbre détective anglais, Gérard Lefort vend la mèche: c’est non. Malgré le buzz savamment entretenu, la relation entre Holmes et Watson est, dans cette nouvelle version, toute platonique.

Billy Wilder n’a pas les mêmes pudeurs quand il réalise, en 1970,  La Vie privée de Sherlock Holmes, avec Robert Stephens dans le rôle du flegmatique détective. Dans une scène d’anthologie, avec un dialogue tout en second degré – qui rappelle la dernière séquence de Certains l’aiment chaud du même Wilder –, remarquez avec quel brio le cinéaste laisse à penser que Holmes pourrait être homosexuel. C’est intelligent. Et follement drôle.

httpv://www.youtube.com/watch?v=j0cFlnUG344
Si vous ne pouvez pas voir la vidéo ci-dessus, cliquez ici.

[Mise à jour, le 4 février, 18h36] Le film de Billy Wilder est projeté dans une salle à Paris, le Champo (51, rue des Écoles, 75005 Paris).

Envie de plus d’infos Yagg? Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter.